Ennio Morricone

Disparition : Le compositeur italien Ennio Morricone s’éteint à 91 ans

Auteur de centaines de musiques de films et deux fois oscarisé, le célèbre maestro italien Ennio Morricone, réputé pour les bandes originales des westerns-spaghettis, est décédé lundi à l’aube à Rome. Le compositeur est mort à l’âge de 91 ans dans une clinique de la capitale italienne où il était hospitalisé à la suite d’une chute ayant provoqué une fracture du fémur. Morricone avait créé plus de 500 musiques pour le cinéma, avec des mélodies aussi légendaires que celle du film « Le bon, la brute et le truand » (1966). Sa composition la plus mémorable restera sans doute le lancinant air d’harmonica joué par Charles Bronson dans « Il était une fois dans l’Ouest » (1968). Ennio Morricone « s’est éteint à l’aube avec le réconfort de la foi », indique un communiqué de l’avocat et ami de la famille Giorgio Assumma. « Il est resté pleinement lucide et d’une grande dignité jusqu’au dernier moment », affirme le communiqué, précisant que les funérailles seront privées et se dérouleront dans l’intimité. Le décès de l’un des Italiens les plus connus au monde a suscité de très nombreuses réactions. Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez rappelle ainsi sur Twitter qu’Ennio Morricone a été l’auteur « de plus de 500 musiques de films dont certaines, comme Cinema Paradiso, considérées comme d’authentiques chefs-d’oeuvre ». « Nous nous souviendrons pour toujours et avec une reconnaissance infinie du génie artistique du maestro Ennio Morricone. Il nous a fait rêver, il nous a émus et fait réfléchir, écrivant des notes inoubliables qui resteront pour toujours dans l’histoire de la musique et du cinéma », a réagi sur Twitter son homologue italien Giuseppe Conte. L’hommage de la classe politique italienne a été unanime, de la gauche à l’extrême droite, et un député a immédiatement proposé de donner son nom à une rue de Rome.