DIALOGUE POLITIQUE : Le clin d’œil du FLN au Président

Le secrétaire général par intérim du parti FLN, Ali Seddiki, a affirmé hier son soutien à la feuille de route du gouvernement et sa disponibilité de participer au dialogue.
« Le FLN n’a aucune volonté de bloquer le travail du Gouvernement, au contraire  nous allons le défendre et nous tenons à insister auprès du président de la République que notre parti est prêt à dialoguer avec lui pour l’intérêt du pays », a affirmé le SG par intérim du FLN hier dans une réunion des Mouhafadh au siège du parti à Hydra (Alger). «Il y a des rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux.
Certains se donnent le droit de parler en son nom en faisant croire que le P/ FLN est opposé au gouvernement du président Tebboune », dénonce Seddiki. « Au contraire nous affirmons  notre soutien au président de la République Abdelmadjid Tebboune », indiquant que son parti «a agi en faveur du projet du gouvernement, selon la volonté populaire concrétisée le 12 décembre et selon la situation actuelle », souligne-t-il avant de rappeler les positions de son parti qui s’opposait à une période de transition et défendait une solution dans le cadre de la Constitution.
Seddiki a précisé que le parti FLN est prêt à « débattre avec transparence et responsabilité tous les projets de loi présentés au Parlement ». Le même SG a plaidé pour le « repositionnement du parti » dans la scène politique après les crises connues en son sein et aussi après l’avènement du Mouvement populaire pacifique où les citoyens ont appelé à l’écartement du parti de la scène politique en le plaçant dans le musée de l’histoire, le décrétant ainsi patrimoine du peuple algérien. « Notre réunion aujourd’hui (hier, ndlr) a pour but de repositionner le parti en lui rendant sa considération sur la scène et la vie politique et parmi le peuple» dit-il. «C’est un engagement pour le réintégrer dans la vie politique et prouver à certains que le P/FLN existe toujours grâce à ses hommes. Le parti FLN est fort et capable de préserver la déclaration du premier novembre », affirme Seddiki.

Des protestations devant le siège du parti à Hydra
Des dizaines de jeunes, se présentant sous le «Mouvement de sauvegarde du parti », ont protesté hier devant le siège de l’ex-parti unique, à Hydra, lançant des slogans hostiles à la direction actuelle du parti, lui demandant la «remise des clés de la maison ».
Les jeunes manifestants entendent, à travers leur action, «remettre le parti sur la voie « du novembrisme originel et authentique ». Dans un communiqué distribué hier à la presse, les manifestants ont expliqué que leur action « est la première du genre et sera suivie par d’autres plus importantes pour « donner le signal du changement du FLN». Un mouvement qui a fait réagir Ali Seddiki en le qualifiant de « folklore» «Il y a parmi les manifestants des frères militants sincères que nous invitons d’ailleurs à se joindre à nous pour la préparation du prochain congrès », a-t-il tendu la main, ajoutant que « les portes du parti sont ouvertes à tout le monde». Pour lui, « il faut rester unis et nous sommes unis pour réussir notre congrès national qui se tiendra dans les prochains mois», lance-t-il à l’adresse des mécontents.
Sarah Oubraham