Démission du gouvernement Valls en France : les raisons d’un changement

Six mois après sa nomination le 31 mars 2014 au poste de Premier ministre, en remplacement de Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls a déposé la démission de son gouvernement. Le principal objectif qui lui a été assigné après la déroute du PS aux élections municipales a été celui de ramener la discipline et la cohésion à l’équipe gouvernementale.

Critiqué souvent par ses adversaires de droite (UMP) pour son manque de cohésion et le manque d’efficacité de son action, le président Hollande avait été contraint de se séparer de son Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le remplacer par Manuel Valls pour ramener du sang neuf au gouvernement. Manuel Valls incarne la droite de la gauche, il préfère l’autorité et réduit davantage les dépenses publiques.
Une telle orientation économique le met en désaccord avec son ministre de l’Économie, Arnaud Montebourg qui n’hésite pas à critiquer les options et les orientations du gouvernement Valls. Cette fois-ci, le Président Hollande n’a pas passé sous silence les critiques de son ministre de l’Économie. Considéré comme étant la voix discordante du gouvernement socialiste, Arnaud Montebourg a contraint le président Hollande à réagir. Le ministre français de l’Économie avait été sévèrement rappelé à l’ordre dimanche par l’entourage de Manuel Valls, qui juge inacceptables ses critiques virulentes contre la politique économique du gouvernement. Manuel Valls, à sa nomination au poste de Premier ministre, avait prévenu qu’il ne tolérera aucun désaccord public. Il a passé à l’action en remettant la démission de son gouvernement au président Hollande.
Le message de Valls est clair : écarter les ministres qui incarnent la gauche de la gauche et ramener la cohésion de l’équipe du gouvernement tant recherchée. Sans évoquer les vraies raisons d’un tel changement, le chef de l’État français a parlé dans son message de «cohérence». En le maintenant à la tête de l’exécutif, François Hollande a demandé à son Premier ministre Manuel Valls de former un nouveau gouvernement qui sera présenté aujourd’hui à la présidence française. «Le chef de l’État lui a demandé de constituer une équipe en cohérence avec les orientations qu’il a lui-même définies pour notre pays», indique la présidence dans un communiqué. François Hollande «a reçu ce matin le Premier ministre», a précisé le communiqué de la présidence française. «Manuel Valls a présenté au président de la République la démission de son gouvernement». La présidence française souligne que la composition du nouveau gouvernement «sera annoncée dans la journée d’aujourd’hui». «On considère qu’une ligne jaune a été franchie dans la mesure où un ministre de l’Économie ne peut pas s’exprimer dans de telles conditions sur la ligne économique du gouvernement et sur un partenaire européen comme l’Allemagne», avait déclaré à l’AFP un membre de l’entourage de Valls. Arnaud Montebourg a confirmé lundi ses critiques de la politique économique de François Hollande et Manuel Valls en se défendant de toute «infraction à la solidarité gouvernementale».
Hacène Nait Amara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>