Kif

Démantèlement d’un réseau de trafiquants de drogue à Relizane

Un réseau criminel spécialisé dans le trafic de drogue a été démantelé et une quantité de 2,264 kg de kif traité et 420 comprimés de psychotropes ont été saisis par les éléments de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) relevant de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Relizane, a-t-on appris, mercredi, de ce corps de s ureté. Cette opération a été menée suite à des informations parvenues aux services de la sûreté faisant état de la présence d’individus acheminent la drogue du sud du pays vers Relizane en vue de sa commercialisation. Intensifiant leurs recherches et investigations et en respectant les procédures judiciaires requises, les éléments de la BRI ont arrêté quatre personnes se trouvant à bord de deux véhicules touristiques. La fouille des véhicules a permis la découverte et la saisie de 23 plaquettes de kif traité totalisant un poids de 2,264 kg ainsi que 420 comprimés psychotropes et une quantité de boissons alcoolisées. L’opération a permis également la saisie d’une somme de 170.000 DA provenant des recettes de cette activité criminelle, de téléphones portables et des deux véhicules, utilisés dans le transport et le trafic de drogue. Un dossier judiciaire a été engagé contre les prévenus, présentés devant la justice pour les chefs d’inculpation de détention et transport de drogue en vue de sa commercialisation dans le cadre d’un groupe criminel organisé.

Saisie de 13 kg de cannabis et arrestation de deux personnes à Annaba
Le service régional de lutte contre le trafic illicite de stupéfiants et de psychotropes de la région Est du pays, implanté à Annaba, a procédé à la saisie de 13 kg de cannabis et à l’arrestation de deux (2) personnes , a-t-on appris mardi auprès de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Le même service a saisi, dans le cadre de cette opération, deux (2) véhicules utilisés dans le transport de la drogue et quatre (4) téléphones portables, a précisé la même source. Les personnes arrêtées, âgées de 50 ans et 60 ans, seront présentées demain, mercredi devant le procureur de la République territorialement compétent, a-t-on ajouté.

Tébessa : le nombre des victimes de l’intoxication alimentaire à Ouenza passe à 105 cas
Le bilan de l’intoxication alimentaire collective signalée dans la commune de Ouenza (Nord de Tébessa) s’est alourdit à 105 cas, selon un nouveau bilan révélé mardi par le directeur de wilaya de la santé et de la population (DSP), Saïd Belaid. Dans une déclaration à l’APS, le même responsable a précisé que les victimes ont afflué, dans la nuit de lundi à mardi, vers l’établissement public hospitalier (EPH) et l’établissement public de santé de proximité (EPSP) de Ouenza, présentant les symptômes d’une intoxication alimentaire (nausées, douleurs abdominales, vomissements et diarrhées ). Il a précisé que les victimes de l’intoxication collective ont reçu les soins nécessaires et ont quitté les établissements de santé. Les résultats préliminaires de l’enquête épidémiologique engagée aussitôt par les services de la santé et de la population en collaboration avec les services de la sûreté de daïra de Ouenza ont démontré que la majorité des victimes sont « des enfants dont l’âge ne dépasse pas les 10 ans ayant fait l’objet d’une intoxication alimentaire après avoir consommé des sandwichs impropres à la consommation », a fait savoir la même source. Les services de sécurité, de concert avec la direction du commerce, prendront les mesures réglementaires nécessaires à l’encontre des personnes à l’origine de l’incident, a-t-on ajouté.

Une bande criminelle spécialisée dans le vol des câbles en cuivre arrêtée à Mostaganem
Les services de la Gendarmerie nationale de Mostaganem ont réussi à mettre fin aux agissements d’une bande criminelle spécialisée dans le vol des câbles en cuivre, activant dans plusieurs wilayas, a-t-on appris mardi auprès de ce corps de sécurité. Le commandant de la compagnie de gendarmerie nationale de Sidi Ali, le commandant Djamel Sibaoui a indiqué, à l’APS, que l’opération a été enclenchée suite à un appel d’un citoyen signalant une voiture avec plusieurs personnes suspectes à bord au douar Bouakir, commune de Hadjadj (est de Mostaganem). Des gendarmes de la compagnie de Sidi Ali, renforcés par des membres de la deuxième section de sécurité et d’intervention (SSI) sont intervenus et ont appréhendé le premier suspect en possession d’une quantité de câbles électriques en cuivre sectionnés, selon la même source, qui a souligné que la voiture signalée a refusé d’obtempérer à l’ordre de s’arrêter et les suspects l’ont abandonnée près de la forêt de Ouled Boukhatem prenant la fuite dans le tissu forestier, sauf que deux d’entre eux ont été arrêtés avec l’aide de citoyens. Après une extension de compétence et la perquisition dans un parc réservé à la collecte et au recyclage des produits en cuivre et plastique, le restant des câbles électriques volés a été saisi, de même que du matériel ayant servi dans ce crime.
D’autre part, les investigations ont démontré que les membres de cette bande criminelle ont à leur actif plusieurs opérations de vol de câbles électriques en cuivre au niveau des wilayas de Mostaganem, Chlef et Aïn Defla. Certains d’entre eux faisaient l’objet de plusieurs mandats d’arrêt pour leur implication dans plusieurs crimes, notamment menaces contre des personnes, vol avec violence et trafic de stupéfiants. Une procédure judiciaire a été engagée contre les trois mis en cause arrêtés avant de les présenter devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi Ali. Les câbles en cuivre saisis ont été remis à la Société de distribution d’électricité et du gaz de Sonelgaz, a-t-on conclu.

Labellisation d’une application mobile « Espoir » facilitant aux citoyens la recherche de médicaments
Une application mobile « Espoir » développée par quatre étudiants oranais pour faciliter aux citoyens de trouver aisément leurs médicaments a été récemment labellisée par le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up, a-t-on appris mardi de ses initiateurs. La label de cette application mobile a été accordé par le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up au mois de mai dernier, a indiqué à l’APS Khali Benyagoub Chems-Eddine, un des initiateurs du projet. Portant le nom « Espoir », cette application comporte les « appellations scientifiques » des médicaments, les composantes, les dosages, les pharmacies assurant leur vente à Oran avec leurs adresses exactes, leurs numéros de téléphone et les itinéraires sur google Map, a-t-on fait savoir. Cette invention est l’œuvre de Khali Benyagoub Chems-Eddine et Hadjer Kherfane-Mohamed, tous deux étudiants en 7e année de médecine, Brikci-Sid Chakib et Boumeslout Abdessamed, étudiants en département d’informatique de l’Université des Sciences et Technologie (USTO), en Master 2 et Licence. L’idée du projet est venue d’un constat quotidien vécu. Les deux jeunes étudiants en médecine, exerçant en tant que résidents à l’hôpital, ont constaté les difficultés rencontrées par des citoyens à trouver les médicaments prescrits, se trouvant obligés parfois de faire le tour des pharmacies de la wilaya à les rechercher. « Après l’obtention du label, nous attendons actuellement l’aval de l’Ordre des pharmaciens, pour lancer officiellement l’application », a-t-on souligné, signalant que beaucoup de pharmaciens de la wilaya se sont inscrits à cette application. « Nous avons déjà développé une base de données, recensant près de 8.000 médicaments que nous avons établi suivant la nomenclature nationale des produits pharmaceutiques, actualisée jusqu’à juillet 2020. Cette base est classée selon trois catégories: les médicaments disponibles, les médicaments en rupture de stock et les médicaments retirés du marché », a-t-on fait savoir, estimant que cette application « permettra un gain inestimable de temps et d’argent ».