Blida

Blida : Intérêt des jeunes pour la campagne «Train sans tabac»

La campagne de sensibilisation anti-tabac initiée, lundi dernier, par l’association «El Badr» d’aide aux malades atteints de cancer, sous le thème «Train sans tabac», à la gare ferroviaire de Blida, a suscité l’intérêt de nombreux citoyens, notamment des jeunes désirant arrêter de fumer, a-t-on constaté.

Cette campagne, organisée en coordination avec la Société nationale du transport ferroviaire (SNTF), a suscité l’intérêt de nombreux citoyens qui se sont approchés du stand réservé à l’association. Sur place, l’APS a rencontré une dame, qui voulait s’informer sur les méthodes pour s’arrêter de fumer, en vue d’aider son fils à abandonner ce poison, a-t-elle dit. «Cette 14eme édition, organisée annuellement à la gare de Blida, a déjà permis à une dizaine d’employés de cette gare d’arrêter définitivement la cigarette», s’est félicité Naib Ahmed, cadre à la SNTF. Les bénévoles de l’Association «El Badr» n’ont pas ménagé d’efforts pour convaincre les nombreux jeunes présents, sur place, d’arrêter de fumer, en leur exposant les innombrables méfaits et risques encourus par ce tueur silencieux (tabagisme), en s’appuyant sur des dépliants et vidéos démontrant les dangers de ce fléau, tant sur la santé du fumeur que de son environnement. Les animateurs de cette campagne, lancée sous différents slogans dont «Non à la première cigarette» et «J’ai décidé d’arrêter de fumer», ont, également, axé leurs efforts sur la promotion du rôle de la cellule anti-tabac, créée par l’association «El Badr» pour aider les fumeurs à quitter la cigarette, et les encourager à prendre contact avec l’association. Selon le jeune Younsi Mohamed Amine, un bénévole de l’association, cette cellule œuvre à «réunir le plus grand nombre possible de fumeurs désirant arrêter le tabac, en vue de les faire bénéficier d’ateliers et de séances gratuites animées par des psychologues et des médecins spécialisés dans les maladies pulmonaires. «Nous avons, également, lancé une action de promotion de cette cellule anti-tabac, à travers différentes réseaux sociaux, en faisant notamment connaître ses activités au niveau des établissements éducatifs et même au niveau des mosquées au profit des fidèles ayant pris part aux prières de Tarawih durant le mois de Ramadhan», a fait savoir une autre bénévole de l’association, Barbara Manel. Cette campagne visant la sensibilisation des jeunes en général sur les méfaits du tabagisme sur l’individu et l’environnement, et lancée cette année, sous le signe, proposé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), «S’engager à arrêter», a englobé l’animation de nombreux ateliers de coloriage sur le même thème, au profit des enfants.