benbouzidp4

Campagne de vaccination contre la Covid-19 : Benbouzid non satisfait du rythme de l’opération

Lancée le 30 janvier 2021, la vaccination contre la pandémie du Covid-19 a atteint le seuil de 50%,, un taux non négligeable, mais ne satisfait pas le ministre Benbouzid, qui a appelé, jeudi, à accélérer le rythme de vaccination , pour atteindre les 70% et pour éviter tout risque d’une nouvelle vague.

C’est ce qu’a fait savoir le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, qui a insisté sur le renforcement de cette campagne de sorte à toucher davantage de citoyens, dont des travailleurs de plusieurs secteurs, suite à la rentrée sociale. Le ministre de la Santé, qui a présidé une séance de travail conjointe avec le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et le ministre de la Jeunesse et des Sports, en présence des cadres, pour renforcer la campagne de vaccination, a confirmé que le taux de vaccination a atteint en effet 50% des citoyens. Selon Benbouzid, exprimant ses inquiétudes quant au risque d’une nouvelle vague, si le rythme de l’opération de vaccination n’enregistre pas un bond, pour atteindre les 70%, et évitant ainsi de voir des cas de complication des personnes contaminées ou hausse des cas de décès covid-19. Le ministre a rappelé à cette occasion que de nombreux pays ont pu affronter la Covid-19 grâce à la vaccination, car elle reste la meilleure méthode et la plus efficace qui puisse être adoptée pour lutter contre ce virus, appelant tous les citoyens à la nécessité de la vaccination afin de protéger leur vie et atteindre l’immunité collective, grâce à la vaccination de 70% des citoyens. Dans ce contexte, le ministre de la Santé a indiqué que sa rencontre avec ses collègues du gouvernement s’inscrit dans le cadre d’études et de discussions sur « les moyens de renforcer » la campagne nationale de vaccination contre le virus Covid-19 en permettant à toutes les personnes et usagers de ces secteurs « d’accéder et de bénéficier de la vaccination » , notamment avec la rentrée sociale.

Un appel particulier aux travailleurs de l’éducation et de l’enseignement supérieur
Par ailleurs, le ministre de la Santé, a lancé un appel particulier aux personnels de l’Education,  de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, pour se faire vacciner de façon à empêcher la circulation du virus en milieu scolaire et universitaire  et assurer ainsi la protection des élèves. Qualifiant la vaccination d’acte de solidarité, Benbouzid s’est par ailleurs félicité de la réussite de la campagne vaccinale massive lancée le mois de juillet, au moment où l’Algérie faisait face à la troisième vague qui avait provoqué, pour rappel, un rebond spectaculaire du nombre de cas positifs et de décès. Rappelant d’autre part que l’objectif des autorités est d’atteindre un niveau de vaccination de 70% de la population , le ministre de la Santé a tenu à souligner que l’Algérie a acquis  aujourd’hui des quantités importantes de vaccins, qui dépassent les prévisions. Une opportunité qu’il faut absolument saisir pour renforcer la vaccination et éviter le scénario du mois de juillet dernier. Il est essentiel de souligner, dans ce cadre d’idée, que beaucoup de professionnels de la santé avaient préconisé la vaccination obligatoire qui permettra à elle seule de parer au risque d’une quatrième vague. Des appels ont même été lancés pour l’instauration du pass sanitaire dans les différentes institutions et espaces publics. Une démarche que vient d’adopter le ministère de la Jeunesse et des Sports qui a annoncé le retour du public aux stades et salles de sport, sur présentation du pass sanitaire, en vue de la nouvelle saison sportive 2021-2022. Une mesure devant inciter les jeunes à aller vers les centres et les lieux dédiés à la vaccination, car étant la frange de la société qui hésite encore à se faire vacciner.
Ania Nait Chalal

Pour vaincrele Variant MU Khaled Saïd préconise la vaccination et la protection
Pour le président de l’Union médicale algérienne (UMA), Khaled Saïd, la quatrième vague de la pandémie, si elle venait à se confirmer, ne sera pas aussi difficile que la précédente, en raison notamment de l’avancement du taux de vaccination des Algériens qui a atteint les 50%. Khaled Saïd a estimé lors d’une intervention sur les ondes de la radio Sétif, que la conscience des Algériens sur la nécessité de la vaccination mais aussi de l’importance du maintien des gestes barrières, permettra de vaincre facilement cette vague tant redoutée ainsi que le Variant Mu ayant fait son apparition dans plusieurs pays. S’exprimant au sujet de la vaccination des enfants, le même intervenant pense que le temps n’est pas encore venu pour le faire, et que la priorité est de terminer d’abord avec les adultes qui sont les plus exposés au virus. Par ailleurs, le Pr a expliqué que le vaccin anti-covid permet d’acquérir non seulement une immunité contre le virus mais aussi l’activation des défenses immunitaires. Il a expliqué dans le même contexte que le renforcement du système immunitaire passe par une bonne hygiène de vie, dont la pratique régulière du sport, un bon sommeil, une bonne alimentation, et l’éloignement de toute source de stress.
Ania Nch