Tebboune

ATTENDU AUJOURD’HUI À LA GRANDE MOSQUEE D’ALGER : Tebboune réinvestit le terrain

Point de répit pour le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui, deux jours après avoir ouvert les travaux de la Conférence sur le plan de relance, au cours de laquelle il a remis en selle le gros chantier de l’économie nationale, est attendu, aujourd’hui, sur le terrain de la Grande mosquée d’Alger. Il s’agit pour le chef de l’État, selon un communiqué laconique diffusé par la présidence de la République via l’Agence nationale de presse, d’ « une visite de travail et d’inspection à la Grande mosquée d’Alger ».

D’emblée, et au-delà d’annoncer une visite officielle du Président, le communiqué des services de presse d’El-Mouradia sonne comme une mise au point aux informations rapportées par certains organes de la presse nationale, lesquels faisaient croire à une « sortie d’inauguration » de l’imposant édifice religieux de la Baie d’Alger.
Donc au risque de le répéter, cette visite de terrain par laquelle le Président reprend son bâton de pèlerin-après une première depuis son élection faite avril dernier à Alger dans les structures de la santé- porte sur un travail d’inspection du Djamaâ El-Djazaïr.
Car, si l’ouverture officielle de la méga mosquée de Mohammadia revient pratiquement à chaque fête religieuse, comme c’était le cas au dernier mois de Ramadan et les deux occasions de l’Aïd qui ont suivi, la crise sanitaire due à la pandémie de Coronavirus a contraint le chef de l’État à différer le rendez-vous. Autrement dit, la cérémonie d’inauguration solennelle aurait pu avoir lieu dans temps, comme l’avait souhaité le chef de l’État lui-même, mais faute de réunir toutes les conditions sanitaires permettant de le faire en toute quiétude, le projet devra attendre. « J’aurais tant souhaité que nous célébrions ensemble l’avènement de ce mois sacré par l’inauguration de la Grande mosquée d’Alger à E-Mohammadia, hélas la volonté divine en a décidé autrement », avait déclaré, mi-avril dernier, Abdelmadjid Tebboune, dans un message à la veille du mois de Ramadhan. En revanche, cette visite pourrait être le début de quelque chose à propos d’une probable ouverture officielle de la GMA. Ainsi, à l’occasion de ce 1er jour de la nouvelle anné hégirienne (1er Moharram) il sera donnée au président de la République l’occasion de s’enquérir de ses propres yeux de l’état de la troisième plus grande mosquée au monde, derrière celles des Lieux Saints de l’Islam. Cette visite sera également une halte pour s’exprimer sur les questions d’actualité.
Farid Guellil