Msila

Arrestation de 32 manifestants lors d’émeutes à M’sila

Au total, 32 personnes ont été arrêtées dans la nuit de dimanche à lundi dans la ville de M’sila suite à une protestation de citoyens demandant au wali d’afficher la liste des bénéficiaires de logements sociaux, qui a dégénéré en émeutes à la cité «Ichbilia», a indiqué une source sécuritaire. Les manifestants avaient lancé des pierres contre les éléments de la Sûreté blessant 9 d’entre eux, a fait savoir la même source. Selon une source à l’hôpital Ezzahraoui du chef-lieu de wilaya, 8 des éléments de la police ont quitté cet établissement de santé, tandis que le 9ème, grièvement blessé, se trouve toujours sous contrôle médical. Les personnes interpelées seront présentées devant le procureur de la République près le tribunal de M’sila pour «attroupement et outrage à corps constitué», «agression d’éléments de la sécurité durant l’exercice de leur fonction en tenue officielle» et «destruction de biens publics», est-il indiqué. Les citoyens qui ont manifesté à la cité Ichbilia, réclamaient au wali l’affichage de la liste des bénéficiaires de 1 262 logements publics locatifs dont la première liste avait été gelée il y a quelques mois. Dans une déclaration à la presse lors de son inspection lundi de chantiers du secteur de l’habitat dans la wilaya, le wali de M’sila, Cheikh El Ardja, a assuré que les noms des bénéficiaires ayant droit au logement figurant sur la liste annulée seront maintenus dans la nouvelle liste et ne seront écartés que ceux qui possèdent des lots de terrain ou ayant bénéficié d’une aide au logement.

Grève des travailleurs de l’ADE à Tizi-Ouzou pour demander la révision de leur grille des salaires
Des travailleurs de l’unité de Tizi-Ouzou de l’Algérienne des eaux (ADE) ont entamé lundi une grève de deux jours et un rassemblement à l’intérieur du siège de leur unité afin de demander la révision de la grille des salaires et la revalorisation du salaire de base, a-t-on constaté. Lors de ce rassemblement des membres de la section syndicale ont pris la parole pour rappeler la principale revendication des employés de l’unité de Tizi-Ouzou à savoir la «restructuration de la grille des salaires et l’augmentation du salaire de base». Ils ont dénoncé la non prise en charge de cette revendication exprimée par les travailleurs depuis presque une année afin d’éliminer tous les écarts concernant les avancements catégoriels, y compris les avancements horizontaux. Ils ont rappelé que plusieurs démarches ont été faites pour faire aboutir cette revendication et qui ont été soldées le 23 juin dernier par la signature d’un accord de principe, mais ‘’malheureusement depuis, la doléance n’a pas été prise en charge’’ ont-ils déploré. La direction de l’unité de Tizi-Ouzou de l’ADE, a fait savoir que la révision de la grille des salaires ne relève pas de ses prérogatives.

Important incendie à l’unité de fabrication de jus et de conserves de Menâa à Batna
Un important incendie s’est déclaré à l’unité de fabrication de jus et de conserves de la commune de Menâa, à 77km au sud-ouest de la ville de Batna, a indiqué lundi le chargé de l’information auprès de la direction de wilaya de la protection civile, le lieutenant Hassane Yahia Chérif. «L’incendie a causé la destruction d’environ 25 conteneurs contenant chacun
48 000 bouchons de bouteilles en verre qui se trouvaient dans le dépôt de la matière première et le produit final à savoir les jus et conserves et qui s’étend sur 600m2», a précisé à l’APS la même source. Et d’ajouter : «l’intervention rapide des unités secondaires de la protection civile de Menâa et Arris a permis de circonscrire le feu et éviter sa propagation aux différents coins de l’usine à travers la mobilisation de moyens humains et matériels, dont 3 engins d’intervention, une ambulance et 12 pompiers tous grades confondus». L’intervention des pompiers qui étaient appuyée par les services de sécurité et les travailleurs de l’usine a duré 3H30, a souligné la même source, précisant que l’incendie s’est déclaré dimanche aux environs de 17H45 dans cette unité située à la zone industrielle de Menâa.

Démantèlement d’un réseau spécialisé dans le vol de motos et véhicules à Souk Ahras
Les éléments de la 5ème sûreté urbaine de la sûreté de wilaya de Souk Ahras ont démantelé un réseau de malfaiteurs spécialisés dans le vol de motos et de véhicules à travers plusieurs wilayas, a-t-on appris lundi auprès de la cellule de communication de ce corps de sécurité. Le groupe de malfaiteurs, âgés entre 25 et 28 ans, utilisait des agences de location de voitures pour «camoufler» leurs forfaits, a indiqué Karim Merdaci responsable de la cellule. La même source a ajouté que l’opération intervient suite à une plainte déposée par une victime (34 ans) après le vol de sa moto par quatre individus à bord d’une voiture immatriculée dans une wilaya voisine et ce, sous la menace d’armes blanches. à cet effet, les éléments de la 5ème sûreté urbaine ont entamé des recherches approfondies et procédé à l’arrestation du conducteur d’une moto semblable à celle qui a été volée qui a pris la fuite dès qu’il a vu les agents de sécurité, a ajouté la même source, soulignant que l’individu en question a été poursuivi et arrêté.
Ses complices ont été par la suite appréhendés à leur tour alors qu’ils étaient à bord d’un véhicule, a indiqué la même source, soulignant que les suspects sont originaires d’une wilaya voisine et s’adonnaient au vol de motos et de véhicules dans diverses wilayas en exploitant notamment les agences de location de voitures pour accomplir leurs forfaits. Un dossier judiciaire des quatre mis en cause dans cette affaire a été préparé, puis traduits devant le tribunal de Souk Ahras, avant d’être présentés devant le juge d’instruction qui a ordonné de les placer sous mandat de dépôt pour «association de malfaiteurs» et «vol sous la menace et la violence».

Un mort et un blessé dans un accident de la circulation à Tadjenanet
Une fillette âgée de 5 ans est décédée et une autre a été blessée dans un accident de la route survenu dans la mechta d’El Fessikh, dans la commune de Tadjenanet (wilaya de Mila), a-t-on appris lundi du président de l’Assemblée populaire communale (P/APC), Adel Bouguerne. «L’accident s’est produit à proximité de l’école primaire chahid Kouretli Abdelkader, où ces deux élèves sont scolarisées», a précisé à l’APS le même responsable. Il s’agit, a-t-il expliqué, d’un bus de transport scolaire qui a heurté et causé la mort de la première fillette près d’un carrefour, situé à proximité de cet établissement scolaire, tandis que la seconde est atteinte de blessures de divers degrés. Les victimes de l’accident ont été acheminées vers la polyclinique de la même commune, a souligné l’élu qui s’était déplacé sur les lieux en compagnie du chef de la daïra de Tadjenanet pour présenter leurs condoléances et compatir aux souffrances des proches des deux fillettes. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité territorialement compétents afin de déterminer les circonstances exactes de ce drame.

Secousse tellurique de magnitude 3 degrés à Bouira
Une secousse tellurique de magnitude 3 degrés sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée lundi à 17h30 à Sour El Ghozlane, dans la wilaya de Bouira, indique le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L’épicentre de la secousse a été localisé à 6 km au nord-ouest de Sour El Ghozlane, précise la même source.