comprimés psychotropes

Arrestation de 16 individus et saisie de plus de 800 comprimés psychotropes à Baraki

Les services de sûreté de la wilaya d’Alger ont procédé à l’arrestation de 16 individus impliqués dans plusieurs affaires liées à la possession et au trafic de drogue et de stupéfiants et la saisie de 800 comprimés psychotropes, a indiqué jeudi un communiqué du même organe sécuritaire. Selon la même source, les services de sûreté relevant de la Circonscription administrative de Baraki ont traité quatre affaires liées à la possession et au trafic de drogue et de stupéfiants, ainsi qu’au port d’armes blanches. Ces affaires ont permis l’arrestation de 16 mis en cause et la saisie de 826 comprimés psychotropes, 22 gr de cannabis, 8 flacons de liquide anesthésiant, 7 armes blanches prohibées et 85 600 dinars d’argent liquide. La première affaire concerne un repris de justice arrêté suite à un mandat de perquisition de son domicile où la police a saisi 438 comprimés psychotropes et 3 armes blanches prohibées. Pour la deuxième affaire, les mêmes services ont interpellé 5 individus avec saisie de 112 comprimés psychotropes, 8 flacons de liquide anesthésiant et 1.100 dinars d’argent liquide. Par ailleurs, les éléments de la police ont procédé, dans le cadre de la troisième affaire, à l’arrestation de 8 individus pour trafic de drogue et de stupéfiants, et la saisie de 55 comprimés psychotropes, 2 armes blanches, 84 500 dinars en argent liquide et 22 gr de drogue. Pour la quatrième affaire, deux personnes ont été arrêtées dont une en possession de drogue. Suite à un mandat de perquisition des domiciles des mis en cause, 221 comprimés psychotropes, 3 flacons de liquide anesthésiant et 02 armes blanches ont été saisis. Après finalisation des procédures juridiques en vigueur, les mis en cause ont été déférés devant la juridiction compétente, conclut le communiqué.

Interruption de l’AEP pour 72 heures à Khabouzia, Zbarbar et Guerrouma (Bouira)
L’alimentation en eau potable (AEP) connaîtra une interruption de 72 heures dans les communes de Khabouzia, Zebarbar et Guerrouma (Ouest de Bouira) et ce à partir de lundi prochain, a indiqué jeudi l’Algérienne des Eaux (ADE). Cette interruption est due essentiellement aux travaux de réparation et de réhabilitation qui seront effectués sur le lot N° 3 du barrage Koudiet Acerdoune. «Les travaux seront confiés au groupement d’entreprises Hydro-aménagement/hydrotechnique/GTH chargés par l’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT)», a expliqué à l’APS la chargée de la communication de l’ADE de Bouira, Mme Souad Khellif. Cette intervention «consistera à réparer la fuite et à changer la robinetterie au niveau du regard debifurcation B10 situé à Bir Ghbalou», a précisé la même responsable. «À cause de ces travaux, une perturbation de l’AEP sera ressentie également dans la commune de Bir Ghbalou (Ouest de Bouira)», a-t-elle dit. Les communes de Khabouzia, Zbarbar et Guerrouma ainsi que Bir Ghbalou sont approvisionnées du barrage Koudiet Acerdoune réalisé sur les hauteurs de Lakhdaria. Ce barrage est le deuxième plus grand barrage en Algérie après celui de Beni Haroun à Mila. Il est d’une capacité de stockage de l’ordre de 640 millions M3.

Démantèlement d’un réseau de trafic et de vol de voitures à Oran
Les services de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya d’Oran ont démantelé un réseau spécialisé dans le vol de véhicules et récupéré neuf véhicules, a-t-on appris jeudi auprès de ce corps de sécurité. La section de lutte contre le trafic et le vol de véhicules, relevant de la brigade criminelle de la Sûreté de wilaya d’Oran, a démantelé un réseau criminel spécialisé dans le trafic et le vol de véhicules, composé de trois individus, âgés entre 49 et 59 ans, tous repris de justice, a-t-on indiqué de même source. Ces individus sont poursuivis pour constitution d’un groupe de malfaiteurs spécialisé dans le vol de véhicules en utilisant des clés fabriquées par leurs soins et activant principalement la nuit, a-t-on indiqué. L’enquête, qui a duré près de trois mois, a été déclenchée suite aux plaintes déposées par les victimes des vols commis dans plusieurs zones de la wilaya d’Oran. Elle s’est soldée par l’identification des membres de ce réseau et leur arrestation, ainsi que la récupération de 9 véhicules, une moto, une somme de 170 000 dinars, et du matériel servant au vol des véhicules, a-t-on précisé de même source.

Saisie de 22 tonnes de tabac à chiquer contrefait à Annaba
Une quantité de 22 tonnes de tabac à chiquer contrefait a été saisie et trois (3) ateliers clandestins de fabrication de cette matière ont été démantelés dans la commune d’El-Hadjar (Annaba), a-t-on appris mercredi de la cellule d’information et de communication du groupement territorial de la Gendarmerie nationale. L’opération de saisie de cette quantité « importante » de tabac à chiquer à été réalisée suite aux investigations menées par la brigade de recherches de la Gendarmerie nationale sur la base d’informations, indiquant une activité illicite de production de tabac à chiquer contrefait dans la commune d’El-Hadjar, a précisé la même source. La perquisition de ces ateliers clandestins a permis de confisquer une quantité de 22 tonnes de tabac à chiquer contrefait, des produits de fabrication avariés et des équipements de production de cette matière, a-t-on fait savoir. Cinq individus, âgés entre 23 et 45 ans, impliqués dans la gestion de ces ateliers, ont été mis hors d’état de nuire par les éléments de ce corps constitué, a assuré la même source. Notant que la perquisition de ces ateliers a également donné lieu à la saisie de 35 sachets de chaux, des équipements de production de tabac, trois camions et un véhicule utilitaire, a-t-on indiqué. Les mis en cause seront présentés devant le procureur de la République prés le tribunal d’El-Hadjar après la finalisation des démarches juridiques d’usage.

Secousse tellurique de 3,1 degrés dans la wilaya de Jijel
Une secousse tellurique d’une magnitude de 3,1 degrés sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée vendredi à 7h51 dans la wilaya de Jijel, indique le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L’épicentre du séisme a été localisé à 9 km à l’est d’El Aouana, précise la même source.

Rohingyas : la Cité de Londres retire une distinction à Aung San Suu Kyi
La Cité de Londres a annoncé jeudi avoir retiré à la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi la distinction honorifique qu’elle lui avait attribuée trois ans plus tôt, en raison du sort réservé à la minorité musulmane rohingya en Birmanie. «La décision inédite que nous avons prise aujourd’hui reflète la condamnation par la City of London Corporation des atteintes aux droits de l’Homme en Birmanie», a déclaré David Wootton, président du comité chargé de l’attribution des distinctions honorifiques. Aung San Suu Kyi avait en 2017 reçu le Prix honoraire de la liberté, plus haute distinction personnelle accordée par le comité politique de la Cité de Londres, organisme qui administre le coeur historique et financier de la capitale britannique. Ce prix venait saluer sa «lutte non-violente menée pendant de nombreuses années en faveur de la démocratie, et son dévouement constant pour créer une société où les gens peuvent vivre libres, en paix et en sécurité». Depuis août 2017, environ 740 000 Rohingyas se sont réfugiés au Bangladesh pour fuir les exactions de militaires birmans et de milices bouddhistes, qualifiées de «génocide» par des enquêteurs de l’ONU.
Le nombre exact de Rohingyas tués au cours des violences n’est pas connu, mais des ONG estiment qu’il s’élève à plusieurs milliers. Avant Aung San Suu Kyi, l’homme d’État britannique Winston Churchill, la figure de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud Nelson Mandela ou encore le scientifique Stephen Hawking s’étaient vus remettre cet honneur.