Bensebaïni

Alors Boudaoui et Atal se débarrassent enfin de leurs blessures : Bensebaini fait encore parler de lui en Allemagne

L’international algérien, Ramy Bensebaini, continue de briller dans le championnat allemand. Il a contribué samedi à la large victoire à domicile du Borussia Mönchengladbach face à l’Eintracht Francfort (4-0) pour le compte de la 29e journée de la Bundesliga.

Le latéral gauche international algérien a repris victorieusement de la tête un ballon renvoyé par la barre transversale sur une autre tête de son coéquipier Nico Elvedi consécutivement à un corner (67e).
Ce but, le troisième de la saison pour Ramy Bensebaini, a permis aux Poulains de sceller définitivement le sort de la rencontre après avoir scoré auparavant à deux reprises dans ce match par Matthias Ginter (10e) et Jonas Hofmann (60e). Avant que Hannes Wolf ne corse l’addition dans le temps additionnel (90+5e). L’ancien sociétaire du Paradou AC a même signé sa 10e réalisation depuis son arrivée en Allemagne.
Le site « whoscored », spécialisé dans la notation des joueurs, a attribué la deuxième meilleure note du match au natif de Constantine, à savoir, 8,6. Crédité de belles copies pour sa deuxième saison en Allemagne, il n’est pas à écarter de voir Bensebaïni, qui a débuté son aventure européenne en Belgique, puis il est passé en France avant d’atterrir en Allemagne, débarquer dans un club de meilleur calibre la saison prochaine.

Et si tout baigne pour le joueur formé dans l’Académie de PAC, ses deux ex-coéquipiers issus de la même académie, en l’occurrence, Atal et Boudaoui, parviennent enfin à se débarrasser de leurs blessures.
Indisponibles ces dernières semaines, Boudaoui et Atal ont effectué hier leur retour dans le groupe de l’OGC Nice pour le déplacement de Dijon dimanche, dans le cadre de la 33e journée de Ligue 1 française.
Victime d’une lésion aux adducteurs, Youcef Atal avait effectué son retour à l’entraînement en début de semaine. L’international algérien a reçu le feu vert du staff médical pour reprendre la compétition, lui, qui est victime depuis la saison passée notamment, de blessures à répétition. Evidemment, l’enfant de Tizi Ouzou souhaite voir enfin le bout du tunnel au prix de son retour actuel à la compétition.
Idem pour son compatriote Boudaoui. Touché au ménisque droit il y a un peu plus d’un mois lors de la victoire niçoise face à Nîmes le 3 mars (2-1), il est lui aussi disponible face à Dijon. La blessure de Boudaoui était mal tombée, vu que le joueur était en courbe ascendante après un début difficile au sein de sa formation niçoise qu’il avait rejoint la saison passée, trouvant toutefois des difficultés pour s’adapter avec son nouvel environnement.
Hakim S.