Candidats

À l’approche du scrutin prévu le 12 décembre : Les candidats évitent de dévoiler leurs patrimoines

À l’approche du scrutin présidentiel du 12 décembre prochain, les cinq candidats à la magistrature suprême entament aujourd’hui leur campagne électorale, et à ce jour, un seul candidat parmi les cinq en cours, Ali Benflis, Abdelmadjid Tebboune, Abdelaziz Belaid, Abdelkader Bengrina et Abdelaziz Mihoubi a publié sa déclaration de patrimoine, il s’agit du secrétaire général par intérim du RND, Azzedine Mihoubi. Il a publié, en effet, ce document, le 15 octobre dernier, en application de la législation en la matière, après avoir déposé son dossier de candidature, au siège de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE). En fait les conditions de candidature sont fixées à l’article 87 de la Constitution, et renvoyant à d’autres conditions dans la loi organique 10-16 du 25 août 2016 relative au régime électoral, notamment dans l’article 139 de la Constitution, qui fait obligation au candidat de déposer un dossier constitué de pièces et de documents dûment définis, dont la déclaration publique sur le patrimoine mobilier et immobilier de l’intéressé, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. La loi stipule clairement que «le candidat doit publier dans deux quotidiens nationaux l’un en langue nationale officielle et justifier ces publications ». Or pour ce qui concerne nos cinq candidats aux prochaines élections prévues le 12 décembre  prochain; aucun des quatre, à savoir Benflis, Belaïd, Tebboune et même Bengrina n’ont pas encore porté à la connaissance de l’opinion, leur déclaration de patrimoine, selon la loi en vigueur, et de son côté l’ANIE n’a pas publié ce genre de document, s’il l’avait reçu . Pour rappel le premier candidat à la présidentielle du 12 décembre prochain Azzedine Mihoubi qui assure l’intérim de SG du RND, a fait une déclaration publique de patrimoine, se plaçant comme un candidat de la « transparence ». Dans sa déclaration publiée le 15 octobre dernier, il ressort que l’ex-ministre de la Culture, possède une seule voiture, une Passat 2019, quatre comptes bancaires, dont un compte courant, dont le solde est de 56 139, 17 Da, un compte au Trésor public à 1 201 178, 27 Da, un compte CNEP, à 787 382, 00, Da et enfin, un compte CPA dont le solde est à 2 751, 86 euros. Concernant les biens immobiliers, Mihoubi déclare être bénéficiaire d’un logement dans le cadre de la Promotion immobilière à Bir Mourad Raïs, pour un projet qui a démarré en 2015 et qui n’a pas été réceptionné à ce jour. Pour les biens immobiliers à l’étranger, il affirme n’en avoir aucun.
Sarah Oubraham