Mosquée d'Alger

18 millions de fidèles accomplissent chaque jour la prière de Tarawih

Une affluence considérable des fidèles est enregistrée quotidiennement à la prière des Tarawih depuis le début du mois sacré à travers les mosquées du pays où sont appliquées les mesures barrières contre la propagation du coronavirus, a-t-on appris auprès d’un responsable au ministère des Affaires religieuses et des wakfs. Durant la première semaine de ce mois sacré, les mosquées du pays ont accueilli quotidiennement plus de 18 millions de fidèles venus accomplir la prière des tarawih, a précisé mardi Bezzaz Khemissi, inspecteur général au ministère des Affaires religieuses et des wakfs. « Il était prévisible que les mosquées de la République enregistrent une forte affluence des fidèles après l’ouverture des mosquées qui avaient été fermée exceptionnellement, l’année dernière, suite à la propagation de la pandémie du coronavirus », a-t-il précisé. La première semaine du mois sacré, plus de 18 millions de fidèles ont accompli la prière des tarawih dirigés par 19000 imams ainsi que des récitants bénévoles.

Le Fonds de la zakat recule à 730 millions DA en 2020
L’inspecteur général au ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, Lakhmissi Bezzaz a fait état d’un recul de recettes de la collecte du Fonds national de la zakat, passée à 730 millions DA en 2020, contre 1,54 milliard DA en 2019. Dans un entretien à l’APS, Lakhmissi a souligné que le Fonds national de la zakat, estimé en 2019 à 1,54 milliard DA, n’avait pas dépassé le montant de 730 millions de dinars en 2020, expliquant cette baisse par la fermeture des mosquées en mars de l’année dernière dans le cadre des mesures visant à endiguer la pandémie du nouveau coronavirus. La 19e campagne du Fonds national de la zakat, organisée au titre de l’année 2020, «n’a pas généré les revenus escomptés, en raison de la fermeture des mosquées, ce qui avait empêché l’accès des citoyens aux caisses placées au niveau de ces lieux de culte».

Une mosaïque datant du 2e ou 3e siècle découverte à Jijel

Un citoyen a découvert une mosaïque datant du 2ème ou 3ème siècle lors de travaux de construction dans sa maison, dans le centre-ville de Jijel, a indiqué hier le directeur de wilaya de la Culture et des Arts, Mohamed Cherif Bouhali. Les travaux de creusage engagés après la démolition d’une ancienne construction ont permis d’exhumer cette mosaïque, a précisé à l’APS le responsable. Une équipe spécialisée du service du patrimoine de la direction de la Culture a été immédiatement dépêchée sur les lieux pour examiner la mosaïque, a-t-il ajouté, poursuivant que la première mesure a été la suspension des travaux jusqu’à l’accomplissement des procédures réglementaires en vigueur. La longueur apparente de la mosaïque est de trois mètres, a relevé le directeur de la Culture, soulignant que certaines parties se trouvent sous les fondations de la maison voisine. Un rapport a été envoyé à la tutelle en attendant que des spécialistes soient dépêchés afin de prendre les mesures nécessaires, a affirmé Bouhali.

Tunisie : trois individus arrêtés pour terrorisme
Trois personnes recherchées auprès de structures judiciaires et sécuritaires en Tunisie pour leur implication dans des affaires terroristes, ont été arrêtés par la brigade de recherches et d’investigations de la Garde nationale à Mahdia, a indiqué hier, le porte-parole de la Garde nationale, Houssem Eddine Jebabli. Dans une déclaration à l’agence TAP, Jebabli a précisé que cette interpellation qui a eu lieu dans la nuit du 19 au 20 avril courant, s’inscrit dans le cadre d’une opération menée pour traquer les terroristes recherchés. Les terroristes appréhendés ont été condamnés à des peines de prison allant de 5 à 15 ans, a-t-il fait savoir, ajoutant que le parquet a ordonné de prendre les mesures nécessaires à leur encontre.

Huit personnes arrêtées pour trafic de psychotropes à Tipaza
Huit suspects ont été arrêtés pour trafic de psychotropes, par les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya de Tipasa, qui ont procédé à la saisie de plus de 1 300 unités de ces drogues, selon un communiqué rendu public hier par la Sûreté de wilaya. Cette opération, inscrite dans le cadre de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, a été réalisée suite à des informations portant sur la présence d’un groupe d’individus écoulant des psychotropes au niveau des quartiers de la ville de Tipasa, est-il ajouté dans le même communiqué. La brigade de lutte contre les stupéfiants de la Sûreté de wilaya a procédé à l’arrestation de ce groupe et à la saisie, dans le cadre de cette opération, d’un véhicule touristique utilisé pour le transport de ces drogues, de sommes d’argent issues de la vente des psychotropes et des armes blanches, a-t-on précisé. Les suspects ont été présentés devant les autorités judiciaires compétentes, pour les chefs d’accusation de « vente, transport, recel, courtage et trafic de psychotropes dans le cadre d’un groupe criminel organisé, et entrave au travail des agents de la police judiciaire », est-il signalé dans le même document.

Le retour au trafic d’avant-crise des aéroports européens attendra 2025
Les aéroports européens ne s’attendent désormais à retrouver qu’en 2025 leurs niveaux de fréquentation d’avant la pandémie, a annoncé hier leur organisation, évoquant un trafic passagers qui devrait rester cette année 64% en-dessous de son niveau de 2019. L’ACI Europe, qui fédère plus de 500 aéroports dans 46 pays du vieux continent, prévoyait jusqu’ici pour 2021 une baisse de 52% du nombre de passagers sur deux ans, et un retour aux niveaux d’avant Covid-19 en 2024. L’année en cours serait donc à peine moins pire pour les aéroports européens que 2020, qui avait vu un effondrement de 70,4% de la fréquentation, la faisant régresser aux niveaux de trafic de 1995, selon des statistiques d’ACI Europe publiées en février.

L’Egypte rouvrira bientôt son ambassade à Tripoli
Le Premier ministre Libyen, Abdelhamid Dbeibeh, a annoncé mardi qu’il avait convenu avec son homologue égyptien, Mostafa Madbouly, de rouvrir l’ambassade du Caire à Tripoli après Aïd el Fitr. « Nous aspirons à ce que cette rencontre avec le Premier ministre égyptien, débouche sur des mesures concrètes qui constitueront un départ positif pour entamer une nouvelle phase du partenariat entre les deux pays », a déclaré Dbeibeh à l’occasion d’une réunion du responsable égyptien dans la capitale libyenne. Et le Premier ministre libyen d’ajouter, « nous avons convenu de la reprise des vols directs entre les aéroports libyens et égyptiens à partir de demain (mercredi), ainsi que du renforcement de la présence diplomatique des deux pays, grâce à la réouverture de l’ambassade d’Egypte à Tripoli (fermée depuis 2014), après Aïd el Fitr ».

Prague menace d’expulser tous les diplomates russes
La République tchèque a menacé mardi d’expulser tous les diplomates russes, accusant Moscou d’une « attaque terroriste sans précédent » sur son territoire en 2014 et en appelant à la solidarité de l’Otan et de l’UE. « Je suis prêt à tout. Même à repartir de zéro. Ce qui signifie que nous les renverrions tous chez eux », a déclaré le ministre des Affaires étrangères et de l’Intérieur, Jan Hamacek, sur Facebook. Le Parlement tchèque a entériné mardi soir cette prise de position, appelant le gouvernement à « réinitialiser les relations avec la Fédération de Russie et à réduire de manière significative les effectifs des diplomates à l’ambassade de Russie en application du principe de réciprocité ».

Bachar al-Assad est candidat à sa propre succession
Le président syrien Bachar al-Assad a déposé hier une demande de candidature à la présidentielle du 26 mai, ont rapporté les médias d’Etat. Les candidats ont jusqu’au 28 avril pour se manifester auprès de la Haute cour constitutionnelle, qui vérifie qu’ils répondent aux conditions requises. Ils doivent aussi obtenir le soutien de 35 députés, sur les 250 que compte le Parlement, pratiquement tous acquis au parti Baas de M. Assad. Le Parlement « a été informé par la Haute cour constitutionnelle que Bachar al-Assad a déposé une demande de candidature au poste de président de la République », a annoncé mercredi le chef de l’Assemblée, Hammouda Sabbagh, cité par l’agence officielle Sana.