ALGERIA-CULTURE-LITERATURE-COMICS

12e ÉDITION DU FIBDA : La participation étrangère recule de 100 à 42 auteurs

La commissaire du festival de la 12e édition du Festival international de la bande dessinée d’Alger (FIBDA), Mme Dalila Nadjem, a annoncé, hier, en marge d’une conférence de presse, qu’ «il va y avoir une cinquantaine de participants algériens, dans cette édition, en plus de 42 auteurs étrangers», en précisant que «la participation étrangère a diminué de 100 à 42 auteurs cette année » a-t-elle déploré.

Mme Nadjem a fait savoir que «le gagnant du concours du meilleurs projet ou du meilleurs album en cours va obtenir le prix d’excellence, en plus d’un voyage au plus grand festival du monde Comis Con, à san Diégo. Son album sera aussi publié ici», ajoutant que «concernant le deuxième concours de la Pologne sur « le super héros », le gagnant obtiendra une petite bourse de 1000 euros, et son album sera publié également en Algérie» a-t-elle précisé.La commissaire du FIBDA a déclaré également que « le budget de ce festival est de 25 millions de dinars, comme les autres éditions » en précisant que « le choix des
États-Unis d’Amérique comme invité d’honneur de cette édition est dû à leurs célèbres Comics, BDE, et Mangas», en poursuivant qu’«il y aura une production en anglais et une autre production en français, en plus d’une tombola à la fin de ce festival».
En réponse à une question sur l’état de la bande dessinée dans notre pays, Mme Nadjem a dit que «la bande dessinée est une catastrophe en Algérie, car nos jeunes dépensent un argent fou sur les BD d’importation, mais ils restent réticents quant à la BD locale» poursuivant « pourtant elle est de bonne qualité, donc je pense qu’il n’y a pas beaucoup de travail de communication des auteurs » a-t-elle ajouté. Dans le même sillage, la commissaire du FIBDA a expliqué qu’«on ne valorise pas assez nos auteurs algériens, c’est pour cela que cette année on a mis une Bulle spécial «révélation» pour présenter ces jeunes auteurs qui ont déjà publié des albums, mais qui ne sont pas connus, pour les faire découvrir ici », a-t-elle fait savoir, en concluant que « cette 12ème édition est dédiée au journaliste décédé Rachid Alik ».
De son côté, l’ambassadeur de des Etats-Unis d’Amérique, Mr John P. Desrocher a déclaré, lors de son discours prononcé dans la conférence de presse, animée, hier, que son pays est fièr d’avoir été désigné comme invité d’honneur de cette année. 14 bédéistes, illustrateurs et enseignants américains de renom présents au FIBDA, représentent les éditeurs de bandes dessinées les plus connues» en poursuivant : «nos participants cumulent plus de 200 ans d’expérience dans l’industrie de la bande dessinée qui ont travaillé sur des bandes dessinées connues dans le monde entier, telles que Black Panther, Wonder Women, Iron Man et CaptainAmerica » a-t-il précisé.
Desrocher a annoncé que « l’ambassade des États-Unis en Algérie était fière de permettre à ces vétérans de l’industrie de la bande dessinée de partager leurs expériences personnelles et la culture populaire américaine avec les artistes et le public algériens, et de découvrir, par eux- même, la communauté dynamique des caricaturistes et bédéistes dans votre pays ».
L’ambassadeur a fait savoir qu’il était «heureux d’annoncer que l’ambassade des États-Unis prendra en charge les frais pour envoyer le gagnant de la meilleure idée de bande dessinée du FIBDA de cette année au Comic-Con de San Diego en 2020, et qu’il a hâte de voir s’étendre la coopération culturelle entre les États-Unis et l’Algérie, car, a-t-il poursuivi, «nous croyons fermement au pouvoir de la diplomatie entre les peuples» a-t-il conclu.Pour rappel, Le Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda), se tiendra du 1er au 5 octobre prochain à l’Esplanade Riadh-El-Feth (Oref). L’édition de cette année, consacrée à la BD américaine, verra la participation de plusieurs auteurs du pays de l’Oncle Sam, une exposition dédiée à « Spirou », qui fête ses 70 ans, en plus de celle des cinquante ans de la revue « M’quidech », d’Ahmed Haroun.
Lilia Sahed