ZOUKH A PRIS ACTE DES CARENCES EN ETABLISSEMENTS : Coup de neuf dans le paysage scolaire algérois

De nouvelles infrastructures scolaires, à Alger, recevront, dès le 6 janvier prochain, des élèves, des trois cycles du système éducatif, après la fin des vacances d’hiver. Inauguré, hier, par le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, il s’agit de plusieurs structures scolaires, à Bordj El-Bahri, Bordj El-Kiffan, Sidi Abdellah, Mehalma, Eucalyptus et autres communes, dont un lycée, à Rouiba, d’une capacité de 1000 places pédagogiques, selon le communiqué des services de la wilaya d’Alger. La tournée, hier, dans la capitale, du wali d’Alger s’est axée sur l’inauguration de ces infrastructures outre de l’inspection des lieux, en vue de s’assurer des conditions pour l’accueil, dès le 6 janvier prochain, des élèves des trois cycles, dans leurs nouveaux établissements scolaires, primaire, moyen et secondaire. La Circonscription administrative de Dar El-Beïda, à titre d’exemple, verra les élèves du Groupe scolaire type D, sis à la cité Chabou, Bordj El-Bahri  transférés à la nouvelle infrastructure scolaire, d’une capacité de 480 élèves, qui compte 12 salles de classe, une salle polyvalente et un logement d’astreinte. Pour les 496 élèves de la cité précitée, qui suivaient leurs cours dans deux écoles, situées à la cité diplomatique de Dergana, à Bordj El-Kiffan, ils devront souffler car ils ne seront plus obligés de traverser la double voie, pour se rendre à leurs écoles dès le 6 janvier prochain. Ils emprunteront une autre route, beaucoup moins pénible, pour rejoindre les bancs de l’École, apprend-on. D’un autre côté, le groupe scolaire de remplacement, Othmane Ibn Affane, Eucalyptus, à pris une nouvelle peau, après les opérations de rénovation, après avoir été initialement érigé en préfabriqué, promet une capacité également de 480 élèves, à travers les 12 salles de classe que compte cet établissement, outre d’une salle polyvalente et un logement de fonction. Près de 400 élèves seront dans les nouvelles classes après la fin des vacances d’hiver et pourront enfin suivre leurs cours dans de meilleures conditions après l’amélioration du cadre de vie de leur scolarisation, de l’école Aboubekr Errazi, qui totalisait un nombre d’élèves de plus de 800 élèves. Côté Zéralda, cinq groupes scolaires, à Sidi Abdellah et Mehalma, comptant 100 classes, 10 salles polyvalentes, accueillera, 2 400 élèves, la première semaine de janvier, en plus des cinq collèges. Ce qui permettra d’atténuer la tension qui pesait sur les 02 groupes scolaires existants, et permettra de répondre à la scolarisation des enfants des familles futures bénéficiaires des opérations de relogement, en vue.
Lilia Sahed