Libye

VILLE DE GHADAMÈS EN LIBYE : La commission mixte militaire entame les pourparlers

Pour la première fois, la  commission militaire libyenne mixte (5+5), représentant les deux parties en conflit dans ce pays, s’est réunie hier dans la ville de Ghadamès, en Libye, et se poursuivra jusqu’à demain le 4 novembre. Il s’agit du cinquième cycle de pourparlers,  comme annoncé  la veille par la Mission d’appui de l’ONU (Manul).
Cette série de pourparlers intervient après la signature d’un accord de cessez-le-feu par les deux délégations le 23 octobre à Genève et sera suivie par la Représentante spéciale par intérim du Secrétaire général des Nations unies pour la Libye, Stephanie Williams, a-t-on précisé. La mission a souligné que les participants entameront des discussions sur la mise en œuvre de l’accord de cessez-le-feu, notamment par la création de sous-comités, ainsi que sur un mécanisme de suivi et de vérification.
Les belligérants de la crise libyenne ont signé un cessez-le-feu permanent dans toute la Libye, après cinq jours de discussions à Genève organisées sous l’égide des Nations unies. « Les parties libyennes sont parvenues à un accord de cessez-le-feu permanent dans toute la Libye. Cet accomplissement représente un tournant important vers la paix et la stabilité en Libye », a précisé la Manul.
Stéphanie Williams, la représentante par intérim   du SG de l’ONU  ,avait annoncé, lors d’une conférence de presse tenue en marge du quatrième round de la Commission militaire (5+5), plusieurs accords concrets entre les belligérants, en vue d’un règlement de la crise, comme l’ouverture des principales routes terrestres du pays ainsi que celle de certaines voies aériennes intérieures. Mme Williams s’était dite optimiste quant à un règlement définitif de la crise en Libye.
De son côté,  le Conseil de sécurité des Nations unies, avalisant l’accord de cessez-le-feu et avant l’adoption d’une résolution, a demandé fermement aux  parties libyennes  de respecter leurs engagements et de mettre  en œuvre l’accord de cessez-le-feu dans son intégralité. Le Conseil de sécurité qui s’était félicité de l’accord de cessez-le-feu permanent signé par la commission militaire mixte 5+5, le 23 octobre à Genève, à la suite de pourparlers facilités par les Nations unies, avait également demandé aux  parties libyennes de faire preuve de la même détermination pour parvenir à une solution politique par le biais du Forum de dialogue politique libyen (LPDF).la rencontre de Ghadamès est l’ultime étape avant la prochaine rencontre de négociations prévue à Tunis le 9 novembre prochain.
M. Bendib