ANP

Tin Zaouatine : un terroriste lourdement armé se rend à l’ANP

Un terroriste, en possession notamment d’un lance-roquettes et d’un fusil mitrailleur, s’est rendu, dimanche, aux autorités militaires à Tin Zaouatine en 6e Région militaire, indique hier le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. « Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce aux efforts des Forces de l’Armée nationale populaire et des services de sécurité, un terroriste s’est rendu, dimanche 29 novembre 2020, aux autorités militaires à Tin Zaouatine en 6ème Région militaire », précise la même source. Il s’agit du dénommé « Ben Khia Aïssa, qui avait rallié les groupes terroristes en 2018 au niveau des frontières maliennes », relève le communiqué, ajoutant que « ledit criminel avait en sa possession un lance-roquettes RPG-2 et trois (3) roquettes, un (1) fusil mitrailleur de type G3 et un (1) chargeur de munitions garni ». « Cette opération réitère, encore une fois, l’efficacité de l’approche adoptée par le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire et son engagement sur le terrain afin de venir à bout du fléau du terrorisme et asseoir la sécurité et la sérénité à travers l’ensemble du territoire national », conclut le MDN.

Étrange communication chez Air Algérie
Il y a quelque chose qui ne tourne pas vraiment au sein de la Direction de communication de la compagnie aérienne nationale. En effet, contacté par nos soins pour avoir plus d’informations sur une éventuelle reprise des vols des lignes intérieures, le service communication d’Air Algérie n’a pas trouvé mieux que nous demander si l’APS n’a pas accouché d’infos à ce sujet. Dès lors, si jamais l’APS allait solliciter l’entreprise publique pour infos l’aura-t-on renvoyée à elle-même ?

Sarko à nouveau devant la justice
Le procès de l’ex-président français, Nicolas Sarkozy, pour corruption dans l’affaire dite des « écoutes » doit débuter hier, rapportent plusieurs médias français. Tout était prêt au tribunal de Paris le 23 novembre pour l’ouverture de ce procès sans précédent, mais l’un des trois prévenus, Gilbert Azibert, avait sollicité un renvoi, invoquant sa santé fragile dans le contexte de l’épidémie de coronavirus. Après avoir ordonné une expertise médicale qui a conclu que son état de santé était « actuellement compatible » avec sa comparution, le tribunal a rejeté, jeudi, cette demande, sommant l’ex-haut magistrat de 73 ans de venir, « en personne », à l’audience lundi. « Le tribunal a pris sa décision, elle s’impose », a acté son avocat Dominique Allegrini à la sortie de l’audience, face à une foule de journalistes. La 32e chambre correctionnelle doit ainsi commencer l’examen de cette affaire inédite: jamais un ancien chef de l’État n’a été jugé pour corruption sous la Ve République. Avant Nicolas Sarkozy, 65 ans, un seul ancien président, Jacques Chirac, a été jugé et condamné en 2011 dans l’affaire des emplois fictifs de la Ville de Paris, mais sans avoir jamais comparu devant ses juges, pour des raisons de santé.

Un trio dangereux de dealers condamnés à 3 ans de prison ferme à El Kala
Trois dangereux dealers dont deux issus d’une même famille ont été condamnés en comparution immédiate devant le magistrat instructeur près le tribunal correctionnel d’El-Kala (El-Tarf) à deux ans de prison ferme assortis d’une amende. Exploitant une information faisant état de trafic de drogue au niveau de la ville d’El-Kala où un individu, chauffeur de taxi de son état, s’adonnait à la commercialisation de la drogue avec la complicité de deux autres acolytes, les services compétents ont ouvert une enquête qui a permis d’identifier les présumés coupables, a indiqué le commissaire principal Mohamed Karim Labidi. Le principal mis en cause, un récidiviste, a été appréhendé en flagrant délit à bord de son véhicule. Les deux acolytes de ce dealer qui activait au niveau de la daïra d’El-Kala ont été arrêtés et écroués pour trafic de drogue, a souligné le commissaire principal Labidi.

Un dauphin échoue sur le littoral de Mostaganem
Un dauphin a été découvert échoué à la plage de Sidi Abdelkader sur le littoral-est de la wilaya de Mostaganem, selon la direction de la Protection civile citée par l’APS. Le dauphin, rejeté par les vagues dimanche sur la plage de Sidi Abdelkader à l’ouest de la commune de Achâacha (80 km à l’Est de Mostaganem), fait environ deux mètres de long et pèse plus de 30 kilogrammes, a-t-on indiqué. Ce mammifère marin, trouvé en état de décomposition, a été enlevé et enterré suivant les procédures légales et administratives en vigueur dans de tels cas afin de préserver la santé publique et l’environnement. Il s’agit du deuxième cas du genre en l’espace de deux semaines après la découverte d’un dauphin en décomposition sur la plage de Chellif à l’Est de Mostaganem, le 18 novembre passé.

Le procès en appel de « Mme Maya » reporté au 7 décembre
La Cour de justice de Tipasa a décidé hier du report, au 7 décembre du procès de Nachinache, Zoulikha-Chafika dite « Mme Maya » condamnée en première instance par le tribunal de Cheraga à 12 ans de prison ferme dans une affaire de corruption. Cette décision de la chambre correctionnelle fait suite à une requête de la défense des accusés, motivée par l’absence de deux accusés principaux, Abdelghani Zaâlane et Mohamed Ghazi, respectivement ex-walis d’Oran et de Chlef. Nachinache Zoulikha-Chafika, dite « Mme Maya », a été condamnée, le 14 octobre dernier par le tribunal de Chéraga, à 12 ans de prison ferme assortie d’une amende de 6 millions de DA et la saisie de ses biens. Ses deux filles, Imène et Farah, ont été condamnées chacune à une peine de 5 ans de prison ferme assortie d’une amende de 3 millions de DA et la saisie de leurs biens.

11 morts par le monoxyde de carbone au mois de novembre
Onze personnes sont mortes asphyxiées au monoxyde de carbone depuis le 1er novembre à travers le territoire national, indique hier un bilan de la Protection civile. « Le nombre des victimes de ce gaz toxique depuis le 1er novembre 2020 est de 11 personnes décédées et 254 autres sauvées et secourues par les éléments de la Protection civile à travers plusieurs wilayas du pays avec 102 interventions liés à ce type d’accidents », précise la même source. La dernière victime est une personne âgée de 68 ans décédée asphyxiée par le monoxyde de carbone émanant d’un appareil de cuisson à la cité Tamachit commune de Batna, relève le communiqué. À souligner l’intervention des secours de la Protection civile pour prodiguer des soins de première urgence à 19 personnes incommodées par le monoxyde de carbone émanant d’appareils de chauffage et chauffe-bains au niveau des wilayas notamment de Bordj Bou Arreridj avec 6 personnes, Nâama (5 personnes) et El-Bayadh (3 personnes).