Paludisme

Tamanrasset : Plus de 300 cas de paludisme, «tous importés», enregistrés en 2018

Pas moins de 313 cas de paludisme, «tous importés», ont été enregistrés depuis le début de l’année en cours, dans la wilaya de Tamanrasset, a-t-on appris jeudi de la direction locale de la santé et de la population (DSP). Parmi ces malades ayant bénéficié d’une prise en charge médicale, 265 cas ont été dépistés durant le mois de septembre en cours chez des patients hospitalisés à Tamanrasset. «Les personnes atteintes avaient effectué des déplacements dans des pays limitrophes ayant connu de fortes précipitations constituant des conditions favorables pour l’apparition de cette pathologie», a précisé le chef de service de la prévention à la DSP, Nabil Lyazidi. Tout en signalant que le nombre de patients atteints du paludisme, dont 11 cas enregistrés en juillet dernier et 37 autres au mois d’août, est relativement moindre que celui enregistré en 2017 et estimé à 319 cas, le même responsable a rassuré de la prise en charge des patients à l’hôpital de Tamanrasset, où aucune victime n’est à signaler. Il a, par la même occasion, fait savoir que de larges campagnes de sensibilisation ont été initiées, à titre de mesures préventives, en direction des populations, les appelant à prendre leurs précautions avant de rallier les pays voisins.
Des médicaments pour la lutte contre le paludisme sont remis gratuitement au niveau de la polyclinique de Sersouf (Tamanrasset) et les voyageurs doivent s’y rapprocher une semaine avant leur voyage pour bénéficier de ces médicaments et assurer une prévention efficace. Le bilan de la DSP de Tamanrasset a fait état également de plus de 200 patients, des enfants de moins de trois ans, accueillis dernièrement à l’hôpital de Tamanrasset et présentant des symptômes de diarrhée et de vomissements. Il s’agit d’un microbe due au non-respect des conditions d’hygiène, a soutenu le même responsable qui, après avoir rassuré que ces cas malades ont été pris en charge, a rejeté, sur la base des résultats des dépistages et analyses, la thèse d’une épidémie de choléra ou de typhoïde. Le responsable du service prévention a, dans ce cadre, appelé à faire preuve de vigilance, à prendre les précautions nécessaires, à propager la culture de la prévention et de l’hygiène et à impliquer la société civile dans les activités préventives et de sensibilisation.