vallée du M’zab

route de contournement de la vallée du M’zab : Lancement prochain des travaux de réalisation de la dernière tranche

Les travaux de réalisation de la dernière tranche du projet de route de contournement de la vallée du M’zab (4 communes) débuteront le mois d’octobre prochain, a annoncé jeudi à l’APS le directeur des Travaux publics (DTP) de la wilaya de Ghardaia.

L’achèvement de ce projet infrastructurel, qui a connu un retard considérable, suite aux problèmes de financement, dont la réalisation, pour un coût d’un milliard de DA, a été confiée à quatre entreprises et devrait s’étaler sur six mois, a précisé M. Ali Teggar. D’une longueur de 52 kilomètres, l’achèvement de cette voie de contournement, qui s’inscrit dans le cadre du schéma directeur de l’aménagement du territoire, va permettre de décongestionner le trafic au niveau de la vallée du M’zab, caractérisée par un relief accidenté.
Cet axe routier prend origine à l’entrée de la nouvelle zone urbaine de Oued N’Chou (15 km au nord de Ghardaia) et contourne les agglomérations de oued N’Chou, Bouhraoua (commune de Ghardaia) et Sidi-Abbaz (Bounoura) et se termine à l’intersection de la RN-1 (Ghardaia / El-Menea) avec la RN-49 (Ghardaia/ Ouargla). Sur le plan accessibilité et connectivité, cette voie de contournement comprend une bifurcation avec la RN-1, un échangeur à l’entrée nord de Oued-N’Chou en cours d’achèvement , 03 ouvrages d’art, 14 dalots et une chaussée revêtue de 8 mètres avec des accotements 2×2 mètres achevés mais qui nécessite une reprise et un bitumage, a fait savoir le responsable de la DTP.
Reliant les grands axes routiers desservant le sud du pays, ce projet permettra de soulager la circulation sur la RN-1 traversant la vallée du M’zab, notamment les communes de Ghardaia et de Bounoura, caractérisées par une forte concentration du trafic de poids lourds, ce qui réduira considérablement la pollution et offrira aux quelque 6 000 véhicules dont 35 % de poids lourds qui l’empruntent chaque jour, une infrastructure moderne disposant d’équipements et de signalisation horizontale et verticale assurant confort et sécurité. L’achèvement de cette voie de contournement ne manquera pas d’améliorer la circulation au centre des agglomérations (Ghardaia et Bounoura) en déviant vers l’extérieur de la vallée du M’zab, le trafic de transit composé essentiellement de poids lourds et autres véhicules, a assuré M. Teggar.
Cet évitement de la vallée du M’zab est jugé vital par les pouvoirs publics afin de faire face au développement du trafic routier entre le nord et le sud du pays et permettre au trafic lourd, en particulier les convois exceptionnels des secteurs de l’hydraulique et énergétique, une fluidité rapide et sécurisante.
Cette voie de contournement, ainsi que le dédoublement du tronçon de 100 km de la RN-1 reliant Ghardaia à la limite territoriale de la wilaya de Laghouat, dont la mise en service est prévu au courant du premier trimestre 2019, offriront un niveau élevé de sécurité aux usagers, ainsi qu’un gain de temps, de trajet et de coût de transport.