Syrie

Syrie : Le Programme de développement de l’après-guerre dévoilé

Le gouvernement syrien a présenté, samedi dernier, le «Programme de développement de l’après-guerre tracé jusqu’à 2030, en s’appuyant sur le partenariat public-privé, la mobilisation de prêts, ainsi que des investissements locaux et étrangers, ont rapporté des médias locaux.

Les services du Premier ministère ont organisé samedi une rencontre nationale sur le document du Programme de développement pour l’après-guerre en Syrie, afin de trouver la formule optimale pour l’exécution de ce plan, a indiqué l’agence syrienne Sana. La réunion, présidée par le Premier ministre, Imad Khamis, a vu la participation de la plupart des membres du gouvernement et 140 personnalités représentant divers secteurs, dont les syndicats, les organisations patronales, les chambres professionnelles et établissements économiques, ainsi que des experts et des personnalités académiques syriennes, a précisé Sana. Le directeur de la Commission de la planification et de la coopération internationale, Imad Sabouni, a présenté à l’occasion un exposé détaillé sur le projet qui consiste à planifier le développement de la Syrie jusqu’en 2030, en évoquant les principaux axes et actions prévus dans l’exécution de ce programme, a fait savoir le média syrien. Les participants ont appelé, quant à eu, à la création d’une «identité claire pour l’économie syrienne comme base des futurs plans et programmes», soulignant la nécessité de hiérarchiser les éléments réalisables sur le plan économique et de s’attaquer aux points négatifs tels que l’évasion fiscale», a ajouté la même source. Le premier ministre syrien a affirmé lors de son intervention que les ressources financières nécessaires au programme incluraient des finances provenant de partenariats public-privé, de prêts et d’investissements locaux et étrangers, notant que le programme était basé sur la situation actuelle de tous les secteurs en Syrie. Il a assuré, en outre, que les recommandations et suggestions formulées au cours de cette discussion seront prises en compte par le gouvernement, affirmant que le programme élaboré constitue «une preuve sur la force de l’Etat syrien qui avait planifié pour l’avenir dans les différents domaines en dépit de la guerre et de ses retombées sur le pays». Selon le président de la Commission de la planification et de la coopération internationale, le Programme de développement de la Syrie se compose de 12 programmes liés à la construction institutionnelle, à la reconstruction, au développement des infrastructures, à la gestion des ressources naturelles, au renforcement du rôle de la société civile, de la recherche scientifique et à la protection de santé.