station de traitement des eaux

Station de traitement des eaux d’Oued Megtaâ Lezreg : Entrée en service la semaine prochaine

Le secteur des Ressources en eau à Blida sera renforcé à partir de la semaine prochaine par la mise en service d’une station de traitement des eaux de l’Oued Megtaâ Lezreg, dans la commune de Hammam Melouane, destinée à l’amélioration de l’alimentation en eau potable (AEP) d’un nombre de communes de l’est de Blida, a annoncé lundi le directeur du secteur, Rabah Ouissi.

«Ce projet d’importance sera mis en service définitivement lundi prochain, suite aux tests expérimentaux réalisés depuis près d’une semaine», a indiqué M. Ouissi dans son exposé présenté au secrétaire général du ministère des Ressources en eau, Belkateb El-Hadj, lors de l’inspection de projets, en réalisation dans la wilaya, en compagnie du wali Mustapha Layadhi. L’entrée en exploitation de ce projet, doté d’une enveloppe de près de 600 millions de dinars, va permettre une alimentation quotidienne en eau potable des communes de Hammam Melouane, Larbâa, Ouled Slama et Bouguerra, avec une moyenne quotidienne de près de 20.000 m3 d’eau pompée par cette station, a ajouté le même responsable. Toujours au titre des efforts visant à mettre un terme au problème de manque d’eau, accusé par les communes de l’est de Blida, le wali a fait état du lancement d’autres études visant à tirer davantage profit de cette station de traitement des eaux, en réalisant notamment un réservoir d’eau pour l’alimentation de la cité des 7 000 logements AADL, située dans la région de Sidi Sarhane, sur les hauteurs de Bouinane. Le chef de l’exécutif a ordonné également le lancement d’études pour la réalisation de points de collecte d’eau et de réservoirs supplémentaires. Une instruction qui a reçu l’aval de M. Belkateb, qui a instruit, à son tour, de l’impératif de livrer les projets en réalisation au plus tard «au début du mois de Ramadhan» afin de mettre un terme au problème de l’AEP durant ce mois, coïncidant avec une hausse de la chaleur, a-t-il observé. Les responsables en charge des projets en question se sont notamment engagés à livrer, «à partir de la semaine prochaine», quatre forages d’eau et un réservoir d’une capacité de 5000 m3, destinés à l’alimentation en eau potable de la daïra de Bouinane et de la cité Amroussa, outre la livraison de près de 20 000 logements en cours de réalisation dans la nouvelle ville de Bouinane. A Beni Tamou, le secrétaire général du ministère des Ressources en eau a inspecté le projet de la station de pompage, assurant actuellement l’alimentation des communes du Grand Blida à partir de la station de pompage N3 d’Alger, dans l’attente d’élargir ses bienfaits aux communes de Beni Tamou, Guerouaou et Soumâa. Une autre station de pompage est attendue à la mise en service «prochainement» à El Affroune, à l’Ouest de Blida. Le projet, lancé en chantier en 2013 a connu un grand retard, avant d’atteindre actuellement un taux d’avancement estimé à 95 %. Le wali, qui s’est montré insatisfait du rythme imprimé aux travaux a ordonné sa livraison dans les «plus brefs délais». «Les autorités de la wilaya se montreront fermes avec toute entreprise négligente dans le parachèvement des projets qui lui ont été confiés, notamment ceux relatifs à l’amélioration du cadre de vie du citoyen, à l’instar de l’AEP», a souligné le wali.