station de dessalement d'eau de mer

Station de dessalement de l’eau de mer d’El Macta (Oran) : Projet de réhabilitation de la conduite principale

Le projet de réhabilitation de la conduite principale de la station de dessalement de l’eau de mer d’El Macta sujette aux fuites récurrentes derrière les perturbations dans l’alimentation en eau potable vient d’être présenté par la Société des eaux et d’assainissement d’Oran, a-t-on appris auprès de la SEOR.

La société a chargé un bureau d’études pour faire un diagnostic de la situation de la canalisation qui a connu de nombreuses pannes et des fuites durant les dernières années, dont le dernier en date a nécessité une réparation ayant mobilisé d’énormes moyens humains et matériels dont un groupe d’entreprises publiques pour venir à bout de ce problème derrière des perturbations et interruptions, pendant trois jours, dans l’alimentation en eau potable, a indiqué le Directeur général adjoint de la SEOR, Houari Khodja. Le même responsable a fait savoir que le rapport du bureau d’études a confirmé que la conduite présente une détérioration dans son tronçon d’une longueur de moins de 800 mètres, notant qu’une fiche technique du projet préconisant le remplacement d’une partie de la canalisation, a été exposée au ministère de tutelle. Les travaux seront lancés une fois le projet approuvé, a-t-il souligné. En ce qui concerne la durée des travaux, M. Khodja a estimé qu’elle sera d’environ 20 jours, période durant laquelle sera posée une nouvelle canalisation, parallèlement avec l’ancienne conduite. Au sujet de l’enveloppe financière nécessaire, le même responsable a signalé qu’elle est estimée à 280 millions DA. A rappeler que la station de dessalement de l’eau de mer d’El Macta a fait l’objet, elle aussi à une réhabilitation dont les travaux ont été lancés le 4 mai en cours, faisant observer que l’entreprise « Algerian Energy Company » (AEC), responsable de la production, est chargée de cette opération, tandis que la SEOR, responsable de la distribution, se charge de la réhabilitation de la canalisation. M. Khodja a affirmé que les deux opérations sont à même d’assurer l’approvisionnement régulier en eau potable, notamment pour la partie-est de la wilaya d’Oran alimentée en grande partie par l’eau dessalée. S’agissant de la partie ouest de la wilaya, le nouveau projet de la station de dessalement de l’eau de mer de Cap blanc, sera doté d’une capacité de 300.000 mètres cubes nt assurer un approvisionnement régulier.