Ferhat

Son club refuse toujours de le libérer : Ferhat dans l’impasse

Après une deuxième saison réussie en Ligue deux française où il a même terminé meilleur passeur, s’offrant le luxe de battre le record en la matière, l’international algérien, Zineddine Ferhat, ambitionne logiquement à franchir une marche.
Le fait que certains clubs de la Ligue 1 française ont émis le vœu de le recruter, a encore motivé le natif de Bordj Menaïel d’aller au bout de ses ambitions. Mais il est confronté jusque-là du veto de son club le Havre AC. Le coach Oswald Tanchot s’est d’ailleurs exprimé sur son cas, affirmant qu’il n’était pas question de son départ, du moins pas pour l’heure. Tout indique donc que Ferhat pourrait bien rester au Havre une saison de plus.
Et pour preuve, son coach Oswald Tanchot n’est nullement disposé à le lâcher. Mieux, il attend de lui de revenir à son meilleur niveau après avoir repris tardivement les entrainements. « J’attends avec impatience qu’on retrouve le même joueur et la même personne que l’on a connu l’année dernière parce qu’il était très agréable et travaillait bien » a-t-il affirmé dans une interview accordée au site officiel du club. Pour rappel, Ferhat avait mis du temps pour rejoindre ses coéquipiers. Avant quelques jours de la reprise du championnat, le Fennec de 25 ans n’arrivait toujours pas à convaincre ses dirigeants de le libérer pour un club du palier supérieur. L’ex usmiste a même employé la manière forte en faisant grève pour exercer ainsi une pression sur sa direction. Malheureusement pour lui, cela n’a pas marché. Pourtant, plusieurs clubs de Ligue 1 ont manifesté leur intérêt pour le natif de Bordj Menaiel à l’image de l’AS Saint-Etienne ou encore du FC Nantes. Mais pour le président normand Vincent Volpe, rien de concret pour le moment. « Nous avons eu des offres verbales mais rien de concret. Nous ne sommes pas vendeurs, à moins d’une offre acceptable », a-t-il déclaré au quotidien l’Equipe. Des propos qui ne sont pas faits évidemment pour arranger les affaires du joueur algérien qui a repris les entraînements à contre cœur.

H. S.