Chomeurs en Algérie

Six chômeurs sur dix « sont des chômeurs de longue durée : Le taux de chômage se stabilise à 11,1%

Le taux de chômage global en Algérie a enregistré un recul atteignant 11,1% en avril 2018 contre 11,7% en septembre 2017 ; c’est ce qui ressort des données émises par l’Office national des Statistiques (ONS) À ce sujet l’ONS indique que le taux de chômage chez les jeunes Algériens a été marqué par une décroissance de 1,9 point en 2018. D’après les chiffres avancés par l’ONS, la tranche d’âge allant de 16 à 24 ans a atteint 26,4%, alors que ce taux était établi à 28,3% en septembre de l’année écoulée. Basée sur la répartition des chômeurs en fonction du diplôme obtenu, l’analyse de l’ONS fait ressortir que près de 680 000 chômeurs sont sans aucun diplôme.
L’ensemble de la population en chômage, les diplômés de la formation professionnelle forment un taux de 25,7%, tandis que les diplômés de l’Enseignement supérieur constituent, eux, 24,9%. Par ailleurs, l’analyse de l’ONS montre que six chômeurs sur dix «sont des chômeurs de longue durée». Ainsi, 59,2% recherchent un emploi depuis plus d’une année. En somme, le nombre de la population en chômage est évalué à 1,378 million de personnes (contre 1,440 million de personnes en septembre 2017 et 1,508 million de personnes en avril 2017), apprend-on de la même source qui précise que le taux de chômage global a atteint 11,1% en avril 2018 contre 11,7% en septembre 2017, enregistrant ainsi une baisse de 0,6 point. Concernant le taux de chômage selon les genres, l’analyse rendue publique par l’ONS, conclut que chez les hommes, le taux de chômage est estimé à 9%, alors qu’il frôle la barre de 19,5% chez la gent féminine.
En outre l’office signale que des différences et pas des moindres ! «sont observées selon l’âge, le niveau d’instruction et le diplôme obtenu». Analysant les statistiques ainsi opérées, l’ONS signale une augmentation du volume de la population active sur le marché du travail durant cette année, comparativement à l’année 2017, «avec un solde positif de 128 000 personnes» Il est précisé que ce résultat positif est le fruit de l’augmentation de la population occupée d’un côté, et de la baisse du nombre de personnes en quête d’emploi. En termes de chiffres, le nombre de la population active est de 12,426 millions de personnes (contre 12,298 millions de personnes en septembre 2017). Il reste à préciser qu’à travers le terme de population active il est sous-entendu l’ensemble des personnes en âge de travailler et disponibles sur le marché du travail, qu’elles aient un emploi ou qu’elles soient en chômage.
Zacharie S Loutari