Zones d'ombres

Sidi Bel-Abbès : 400 millions DA pour l’alimentation de zones d’ombre en énergie solaire

Une enveloppe financière de 400 millions DA a été allouée pour finaliser des opérations d’installation de panneaux solaires pour l’alimentation en énergie électrique des zones d’ombre situées dans le sud de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, ont annoncé lundi les services de la wilaya.

La wilaya de Sidi Bel-Abbès a bénéficié de ce programme suite à la dernière visite du Premier ministre, Abdelaziz Djerad dans la wilaya, et ce pour la dotation des zones isolées et disséminées dans le sud de la wilaya, de panneaux solaires, qui seront utilisés pour l’éclairage public, a-t-on indiqué. Ces zones enclavées, notamment celles relevant des communes de Marhoum, Sidi Chaïb, Rdjem Demmouche et ToudmoutIl, sont dépourvues d’un réseau électrique et ces opérations permettront leur alimentation en cette énergie, a-t-on fait savoir. Les services de la wilaya ont également annoncé l’approvisionnement de ces zones en gaz butane selon la technique (B35), qui permet de disposer de cette matière vitale pour une durée de 3 mois. Ils ont expliqué que ces zones enclavées ne sont pas raccordées aux réseaux d’électricité et de gaz naturel à cause de la nature topographique à reliefs difficiles, faisant observer que le raccordement au réseau d’électricité traditionnel et au réseau de gaz naturel de ces zones enclavées coûte énormément cher. Le recours à l’énergie photovoltaïque et le gaz butane (B 35) permet d’approvisionner les citoyens à moindre coût, a-t-on précisé. Pour rappel, plus de 60 sites répartis entre les zones d’ombre de Sidi Bel-Abbes ont été raccordés au réseau de gaz naturel dans le cadre du programme de la wilaya pour lequel une enveloppe financière estimée à 2 milliards DA a été allouée pour la concrétisation de plusieurs opérations au profit des populations locales. Les travaux sont en cours pour le raccordement des zones d’ombre des agglomérations secondaires au réseau de gaz naturel et il est prévu l’achèvement des travaux vers la fin de l’année en cours, de même que le raccordement de certaines exploitations agricoles d’une valeur de plus d’un (1) milliard DA. Toutes les zones qui remplissent les conditions techniques seront raccordées au réseau de gaz naturel, pour atteindre un taux de raccordement à 100 pour cent de la wilaya, a-t-on indiqué.