Exxon

SELON «WALL STREET JOURNAL» : Exxon Mobil Corp. suspend la signature d’un accord préliminaire avec Sonatrach

Dans son édition d’hier, Wall Street Journal a rapporté que la compagnie américaine Exxon Mobil Corporation a suspendu la signature d’un accord préliminaire avec Sonatrach, en raison de la situation politique actuelle de l’Algérie.

Ce contrat que Exxon Mobil Corp. espérait conclure depuis plusieurs mois et pour lequel le P-DG de la compagnie pétrolière nationale, Ould Kaddour, avait multiplié les sorties médiatiques pour annoncer l’investissement de cette grande Compagnie américaine en Algérie, a été contrarié par les événements que connait le pays. Le Wall Street Journal, qui a titré son article «la tourmente politique algérienne jette un doute sur les transactions pétrolières et gazières», s’est référé aux déclarations des responsables d’Exxon Mobil Corp. Le journal a indiqué que la compagnie américaine « a préféré surseoir à la signature de l’accord et attendre l’évolution de la situation politique en Algérie pour décider ».
Outre Exxon Mobil, plusieurs autres compagnies internationales ont montré des signes d’inquiétude quant au devenir de leurs investissements en Algérie selon le même journal.
à ce propos, le Wall Street Journal a cité les compagnies BP PLC et le Norvégien Equinor ASA. En fonction de l’évolution de la situation actuelle de l’Algérie, ces compagnies pétrolières se demandent quelles seraient les conséquences de cette situation politique sur la production de pétrole et de gaz, souligne le journal. Pour rappel, Exxon Mobil Corp. est considérée comme la plus grande capitalisation boursière au monde. Elle est classée première compagnie pétrolière américaine.
R. E.