Sayoud en passe de devenir le joueur le plus cher en Algérie

Le DRBT espère réaliser l’affaire du siècle en mettant son talentueux meneur de jeu, Amir Sayoud, sur le marché des transferts.
Ce joueur, que tout le monde pensait avoir été un gâchis après avoir échoué à s’imposer depuis qu’il a quitté le club égyptien d’Al Ahly du Caire, s’est refait une santé en optant pout le nouveau promu en Ligue 1. Evidemment, le président du DRBT a déboursé des miettes pour s’offrir les services de l’ex-international olympique. A l’arrivée, il a réussi son coup, puisque c’est à Tadjenanet que le natif de Guelma est parvenu à relancer sa carrière.Cela lui a valu d’être courtisé par les gros bras du championnat, à l’image du MCA, de l’USMA et de la JSK. Les trois clubs se livrent à une bataille sans merci pour avoir le joueur de 25 ans. Voyant son joueurs devenu l’attraction du mercato estival, et alors qu’il disait n’être pas disposé à céder son meneur de jeu Amir Sayoud qu’à un club étranger, le président du DRB Tadjenanet, Tahar Graich, a revu sa position et se montre désormais plus pragmatique. C’est le « plus offrant », qui empochera la mise.
L’USM Alger et le MC Alger étant les mieux positionnés pour s’adjuger ses services. »Sayoud bénéficie d’un bon de sortie du moment qu’il sera libre d’ici une saison et sera cédé au plus offrant. Plusieurs clubs souhaitent l’engager à l’image de la JS Kabylie du CS Constantine et de la JS Saoura, mais le joueur opte pour l’USMA ou le MCA », a affirmé le patron du DRBT. Au Difaâ, depuis l’été dernier, l’ancien international Espoirs s’est bien relancé et aura disputé 29 matches cette saison (7 buts).Après avoir donné confiance à un joueur dont la carrière était au point mort, Graich espère un retour sur investissement: « Sayoud ne faisait pas l’unanimité à son arrivée, j’étais l’une des rares personnes à croire en ses moyens et le temps a fini par me donner raison. « Le suspense plane désormais sur la prochaine destination de Sayoud. Les grandes écuries du championnat se l’arrachent pour réaliser la bonne affaire. Dans tout cela, c’est le DRBT qui se frotte les mains.
Les caisses du club devraient être renflouées par des milliards de centimes. Une aubaine pour régler beaucoup de problèmes en ces temps de vaches maigres.
Hakim S.