sda

Résultat d’une production supplémentaire de l’électricité : Un hiver sans délestage, selon le P-DG de la SDA

Le P-DG de la SDA (Société de distribution d’électricité et du gaz) de la région Centre, Yassine Réda Redouane, rassure les Algériens quant à la disponibilité de l’alimentation en énergie électrique durant cet hiver. Il écarte toute procédure de délestage, hormis des cas exceptionnels. Il en veut pour preuve, l’augmentation de la production en la matière.
En effet, Ce responsable est revenu sur la question de la disponibilité de l’énergie électrique au courant de cet hiver, une période marquée généralement par une hausse vertigineuse de la consommation. Intervenant hier sur les ondes de la chaîne 3 de la Radio nationale, Redouane a rassuré les citoyens que Sonelgaz va porter à la hausse la production à même de subvenir aux besoins réels de la consommation nationale. En effet, Sonelgaz prévoit une production de 10 500 Mégawatts au lieu des 9900 MW disponibles durant l’hiver dernier. S’agissant de la saison de l’été qui enregistre également des pics en la matière eu égard de l’utilisation effrénée de moyens électroménagers de climatisation, il a fait part d’une production de 15 644 Mégawatts en 2017 contre 13000 MW consacrés en 2016. Une raison qui le laisse affirmer d’ailleurs que les Algériens passeront un hiver sans qu’il y’ait de coupures volontaires du courant électrique. Sur cette question, il a affirmé que le délestage se fera de manière exceptionnelle, mais pas systématique comme cela se fait dans certaines régions du pays, où la consommation de l’énergie présente un déficit, surtout pour les citoyens résidant près des zones industrielles.
Il va sans dire que l’augmentation de la production entend tout aussi modernisation et extension du réseau électrique qui a atteint à ce jour 20 000 km, selon les explications du même responsable. D’autre part, le développement du réseau recommande plus de moyens humains et techniques nécessaires aux interventions pour la continuité du service de la Sonelgaz, conséquence justement de budgets financiers faramineux engagés à cet effet. A ces investissements colossaux s’ajoutent les créances non-recouvrables détenues par la filiale de Sonelgaz auprès des clients du Centre du pays. Elles s’élèvent à 58 milliards DA, dont 28 MDA pour les ménages et 30 MDA pour les entreprises publiques. En ce sens, il a indiqué que la SDA sévira contre les clients endettés en procédant aux coupures de courant électrique en cas de non-paiement des factures. L’invité de la radio Alger chaîne 3 a évoqué la production électrique à base d’énergie solaire, qui, selon lui, a atteint, à présent, 340 MW, prévoyant une production qui avoisinera les 4000 MW, dans les années à venir, ceci, suit à la mise en place d’un cahier de charges pour les investisseurs dans cette filière des énergies renouvelables. Pour conclure, Le P-DG de la société de distribution d’électricité et du gaz de la région Centre, Yassine Réda Redouane, a appelé les citoyens à économiser et rationaliser leur consommation d’électricité afin d’éviter des montants colossaux dans les factures. S’agissant du raccordement au gaz de ville, Redouane a estimé que le taux des foyers raccordés est, à présent, de 55%. Selon lui, l’Algérie est l’une des rares nations à atteindre ce taux, expliquant que l’avancement de cette opération a connu des retards pour des raisons, entre autres, la nature montagneuse et rocheuse de certaines régions, ainsi que l’opposition des propriétaires des terrains par rapport au passage des canalisations.
Salim Lariche