mosta

Mostaganem capitale du 4ème art universitaire

La ville de Mostaganem est à partir d’hier, la capitale de l’art scénique universitaire, dans le cadre de la 9ème édition du Festival du théâtre arabe « Azzeddine Medjoubi », qu’abritent simultanément Oran et Mostaganem jusqu’au 19 janvier en cours. Neuf pièces de théâtre produites par des troupes universitaires sont en lice lors de cette manifestation pour briguer les trois prix que décernera un jury de spécialistes à l’issue de quatre jours de compétition. Parmi les œuvres programmées figurent « El Houlm » de Tizi Ouzou, « El Koussouf » (L’éclipse) de Tamanrasset, « Sarkhat alem » (cri de douleur) de Skikda, « El Khadimatane » (les deux servantes) d’El Oued, « Abdellah » de Biskra, « Banat Rahwadja » (les filles de Rahwadja) Sétif, « Beit Bernarda Alba » (La maison de Bernarda Alba) de Mostaganem et « Nihayat louaaba » (fin de jeu) de Saida. Les pièces seront présentées à la maison de la culture « Ould Abderrahmane Kaki » et au théâtre régional « Si Djillali Benabdelhalim ». Vendredi dernier, lors de sa conférence de presse, animée à Mostaganem, le secrétaire général de l’Institut arabe du théâtre, Ismail Abdellah a souligné, que la section « théâtre universitaire », créée à l’occasion de cette 9ème édition, sera intégrée dans les prochains rendez-vous de ce festival arabe. « L’objectif est de promouvoir et d’encourager le développement de la création et de la pratique théâtrales dans les campus universitaires arabes », a-t-il souligné

La 4G de Ooredoo disponible dans 31 wilayas
Ooredoo, innovateur technologique, annonce la disponibilité de ses services de téléphonie mobile de 4ème génération dans 31 wilayas et ce après l’obtention de l’autorisation de déploiement de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT). Ooredoo amorce la nouvelle année sous le signe du challenge technologique en lançant ses services 4G dans 28 nouvelles wilayas,à savoir : Alger, Oran, Constantine, Sétif, Ouargla, Djelfa, Biskra, Ghardaia, Adrar, Boumerdes, Bejaia, Blida, Annaba, Tipasa, Sidi Bel Abbès, Bouira, Chlef, Batna, Bordj Bou Arreridj, Médéa, Mascara, M’sila, Tiaret, Skikda, Ain Defla, Mostaganem, Relizane et Ain Témouchent. Ces nouvelles wilayas viennent s’ajouter aux trois wilayas que sont Tlemcen, Tizi-Ouzou et Béchar, déjà couvertes par le réseau 4G de Ooredoo depuis octobre 2016. À l’occasion de ce large déploiement, le Directeur général de Ooredoo Algérie, Hendrik Kasteel a déclaré : « Ooredoo entame la nouvelle année 2017 en relevant avec succès un nouveau challenge en déployant son réseau 4G dans 31 wilayas. Cette extension du réseau facilitera aux clients l’accessibilité à la 4G et permettra à Ooredoo de maintenir son leadership technologique grâce à son réseau 4G. Cela constitue une étape majeure et structurante pour Ooredoo qui veillera à mobiliser ses moyens humains et techniques afin de répondre au mieux aux préoccupations de ses clients en leur apportant des services à la pointe de la technologie, et de faire de la 4G une réussite telle que l’a été la 3G. » Avec le déploiement de son réseau 4G dans 31 wilayas, et un taux de couverture qui sera perpétuellement renforcé, Ooredoo demeure à l’écoute de ses clients en les mettant au cœur de ses préoccupations afin de leur offrir les meilleures offres et les services digitaux à haute valeur ajoutée. Il y a lieu de rappeler que les clients déjà détenteurs d’une ligne Ooredoo peuvent bénéficier gratuitement d’une SIM 4G tout en gardant le même numéro de téléphone. Ooredoo continue d’œuvrer pour la consolidation de l’industrie numérique nationale et réaffirme sa position d’acteur économique majeur résolument engagé dans cette importante transformation.

Un exercice de simulation pour tester les installations de Sonatrach
Le groupe Sonatrach a organisé hier, un exercice de simulation d’un incident technique pour tester ses installations situées au niveau du port d’Alger, a-t-il indiqué dans un communiqué. « Le but visé à travers cet exercice est d’améliorer les capacités d’action des structures du groupe pour faire face aux accidents technologiques et d’assurer la bonne coordination avec les différents acteurs intervenant dans de telles situations (services de sécurités, Protection civile, secteur hospitalier) », a précisé le communiqué. Les simulations d’opérations d’intervention d’urgence et de secours médicaux renforcent la résilience du dispositif de protection des sites de Sonatrach et développent les bons réflexes face aux situations d’urgence et de crise, a ajouté la même source.

Hamid Baroudi prépare un documentaire sur Othmane Bali
Le chanteur ethno-jazz Hamid Baroudi a annoncé mardi à Alger la préparation d’un documentaire sur le parcours artistique et la vie du chanteur targui disparu, Othmane Bali. Hamid Baroudi a déclaré lors d’un point de presse sur sa toute prochaine tournée dans le sud algérien, que l’idée de ce documentaire de 52 minutes -dont le titre n’a pas encore été arrêté- lui a été inspirée par l’ »inquiétude » de Othmane Bali, son « ami durant de longues années », de voir « la musique targuie, expression culturelle purement autochtone, disparaître », a-t-il dit. Prévu pour 2017, le documentaire retrace la vie et le parcours de l’artiste durant près de 30 ans, à partir d’enregistrements avec le chanteur mort en 2005. Parlant de son expérience dans la réalisation, Hamid Baroudi, diplômé des grandes écoles d’art en Allemagne, a rappelé, au passage, qu’il était le concepteur et le réalisateur du clip de sa chanson à succès « Caravane to Bagdad » et qu’il avait aussi conduit plusieurs projets de documentaires.
Othmane Bali, M’Barek Athmani de son vrai nom, disparu à l’âge de 52 ans, était considéré comme le premier ambassadeur de la culture et de la musique targuies, ainsi que du Tamasheq (variante de Tamazight) qu’il a représentés lors de tournées à travers les grandes villes d’Europe, d’Amérique et d’Asie. Virtuose du luth, Othmane Bali aura consacré sa vie à la promotion de la musique traditionnelle de la région du Tassili et de la poésie du Tindi, laissant derrière lui plus de 250 compositions et poèmes inédits.

Fermeture lundi prochain du téléphérique Oued Koriche-Bouzaréah pour travaux
Le téléphérique reliant Oued Koriche à Bouzaréah sera fermé aux usagers lundi prochain en raison de contrôles techniques qui y seront effectués, a indiqué hier, l’Entreprise de transport algérien par câbles (ETAC) dans un communiqué. Ces contrôles techniques réglementaires s’effectuent semestriellement sur les installations des transports par câbles, précise cette entreprise chargée de l’exploitation des téléphériques en Algérie. « Le service reprendra normalement le mardi 17 janvier 2017″, affirme la même source. L’ETAC a été créée en décembre 2014 en partenariat entre l’entreprise du métro d’Alger (EMA), l’entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA) et l’entreprise française du transport par câble (POMA). Cette société a pour mission principale l’exploitation et la maintenance des installations de transport par câble en Algérie ainsi que l’étude et la réalisation des systèmes de transport par câble.

280 000 nouveaux demandeurs d’asile en 2016 en Allemagne
L’Allemagne a accueilli 280.000 nouveaux demandeurs d’asile en 2016, soit un recul des deux tiers par rapport au chiffre record de 890.000 en 2015, a annoncé hier, le ministre allemand de l’Intérieur, Thomas de Maizière. « C’est la preuve que les mesures prises par le gouvernement allemand et l’Union européenne ont fonctionné…ces flux migratoires peuvent être régulés et contrôlés », a estimé le ministre allemand. L’Office fédéral pour les migrations et les réfugiés (BAMF), chargé d’étudier les demandes d’asile, traite actuellement 745.545 demandes, la plupart déposées par des migrants arrivés lors de la grande vague de 2015. La fermeture de la « route des Balkans » et la signature d’un accord controversé entre l’UE et la Turquie en mars ont conduit à la baisse des arrivées de migrants en provenance du Moyen-Orient et d’Afghanistan. De janvier à décembre 2016, les demandes émanant de personnes en provenance de Syrie constituent à elles seules 36 % des requêtes. Les pays les plus représentés sont ensuite l’Afghanistan (17%) et l’Irak (13%). À l’échelle européenne, derrière l’Allemagne, l’Italie, la France puis la Grèce sont les pays où le plus de demandes d’asile ont été déposées au troisième trimestre de l’année 2016, selon l’organisme Eurostat.