FCE

Rencontre-débat du «Club Énergie» – FCE- sur l’énergie solaire

Le «Club Énergie» du Forum des chefs d’entreprise (FCE) renoue avec ses rencontres-débats autour des questions économiques de l’heure dans un contexte où l’Algérie a besoin de toute proposition allant dans le sens d’améliorer la croissance de son économie. Dans la foulée, le «Club Énergie» organise, les 09 et 10 mai prochain, au siège du FCE, une rencontre sur le thème «Gestion des Grands Projets dans les domaines de l’énergie solaire». L’ouverture de cette rencontre-débat est prévue mercredi prochain à 8h00.

Journée mondiale de la liberté de la presse: Ooredoo partenaire du Séminaire sur la représentation de l’Algérie auprès des instances sportives internationales
Ooredoo a participé, en tant que partenaire, au séminaire placé sous le thème «L’Algérie et les instances sportives internationales : Constat et Perspectives », qui a été organisé le samedi 05 mai 2018 à Alger, par l’Organisation nationale des Journalistes sportifs Algériens (ONJSA). Placé sous le haut patronage de Son Excellence le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, ce séminaire s’est déroulé en présence notamment des ministres de la Jeunesse et des Sports, M. Mohamed Hattab, de la Communication, M. Djamel Kaouane, du président du Comité olympique et sportif algérien, M. Mustapha Berraf, ainsi que de nombreux cadres du secteur, des athlètes et des sportifs algériens qui ont honoré le sport national sur la scène internationale. Ce séminaire visait à mettre en avant la représentation et le rôle des cadres algériens, qui ont marqué l’histoire du sport national, auprès des instances sportives internationales. Ce séminaire a été aussi une opportunité pour les journalistes et les acteurs du secteur d’échanger autour de l’avenir du sport algérien et des perspectives de le hisser à des niveaux supérieurs. Durant cet évènement qui a coïncidé avec la Journée mondiale de la liberté de la presse, l’ONJSA a honoré 17 journalistes sportifs algériens ayant contribué de manière significative au développement de la presse et du sport national. Par sa participation à ce séminaire, Ooredoo réitère son engagement aux côtés de la famille sportive algérienne en contribuant aux efforts visant à propulser son rôle auprès des instances sportives internationales.

Gravement malade, John McCain ne veut pas de Trump à ses obsèques
Dans un message adressé à la Maison-Blanche, les proches du sénateur américain John McCain, atteint d’un cancer du cerveau, inviteraient à ses futures obsèques le vice-président Mike Pence mais pas le Président Trump. La famille du sénateur américain John McCain, qui souffre d’un grave cancer du cerveau, a notifié à l’administration du Président qu’elle ne souhaitait pas voir Donald Trump assister à l’enterrement de l’homme politique, relate The New York Times. John McCain, 81 ans, a été réélu en 2016 au Sénat pour un sixième mandat de six ans. En 2017, il a été diagnostiqué d’un glioblastome, une tumeur cérébrale. Les proches du sénateur voudraient voir à ses obsèques le vice-président Mike Pence mais pas le Président Trump, avec qui McCain a eu une relation difficile, selon le quotidien. Le service funèbre se tiendra à la cathédrale nationale de Washington. John McCain, élu de l’État de l’Arizona, a été le candidat du Parti républicain à la présidentielle américaine en 2008 mais a perdu face à Barack Obama. Il est réputé pour ses critiques de la politique de Donald Trump.

Du plutonium volé dans une université américaine ?
Un gramme de plutonium de qualité militaire conservé à l’Université de l’Idaho a disparu, ont constaté des autorités compétentes.
Ce morceau de substance radioactive était destiné à l’enfouissement. Un gramme de plutonium 239 a disparu de l’Université d’État de l’Idaho, selon une déclaration de la Nuclear Regulatory Commission (NRC), citée par Live Science. Il est mentionné pour la dernière fois dans les archives de l’Université en 2004, avec 13 autres morceaux de plutonium d’un gramme qui, eux, sont toujours à leur place. Victor Dricks, un porte-parole de la NRC, a précisé que le morceau en question avait été conditionné pour être enfoui, en 2004.
À ce moment-là, l’Université a supprimé son dossier de sa base de données des matières nucléaires, sans enregistrer où ce gramme de plutonium avait été expédié. Il a fallu attendre octobre 2017 pour qu’un employé de l’Université remarque la disparition du plutonium. Cependant, il ne semble pas y avoir beaucoup de raisons de s’inquiéter que ce matériel ait été ou soit transformé en une arme ou qu’il présente un danger pour la population. «Nous pensons qu’il a fini dans une décharge pour matériaux radioactifs», a déclaré M. Dricks à Live Science. Selon l’Associated Press, un seul gramme de plutonium 239 n’est pas suffisant pour fabriquer une bombe nucléaire, mais il peut être utilisé pour une bombe sale. Le plutonium ne se trouve pas naturellement sur Terre; il doit être fabriqué dans des réacteurs nucléaires par bombardement de l’uranium avec des particules radioactives.

50 médiateurs au salon national de vulgarisation des sciences
Un Salon national de vulgarisation des sciences s’est ouvert, samedi, à la maison de la Culture Mohamed Serradj de Skikda avec l’objectif de rapprocher les divers champs de la connaissance du citoyen. Le salon, organisé par l’université 20 août 1955 en coordination avec la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, vise à « motiver les jeunes générations pour la science, l’éveil de leur curiosité scientifique et d’encourager la rigueur et l’esprit », a précisé à l’APS le recteur de l’université Salim Haddad. Le salon, dédié au grand public, aux élèves et étudiants, professionnels de la vulgarisation, industriels et citoyens, ambitionne « de rapprocher la science des citoyens et motivera les diverses catégories de la société à s’intéresser aux sciences au quotidien », a-t-il encoure soutenu. De son côté, Mokhtar Salami, directeur du développement technologique et de l’innovation au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a souligné que l’organisation de ce salon propose de « découvrir les sciences sous différents angles, toujours de façon ludique et attrayante ». Près de 50 médiateurs scientifiques participent à cette manifestation de quatre jours pour expliquer les divers phénomènes scientifiques, physiques et cosmiques en faveur des citoyens et des étudiants de différentes d’une manière facile à comprendre, a-t-il dit. Les mêmes médiateurs vont également mener des expériences en physique, chimie, mathématiques, astronomie, biologie, laser et autres, selon M. Salami.

Ain Témouchent : deux opérations chirurgicales cervicales délicates pratiquées sur deux patients
Deux opérations chirurgicales cervicales délicates ont été pratiquées sur deux patients dans la nuit du vendredi à samedi à l’établissement hospitalier «Dr Benzerdjeb» d’Ain Témouchent, a-t-on appris des responsables de cette structures sanitaire. Ces deux opérations ont été supervisées par le professeur Nadjib Khouri de l’hôpital de Rouen (France) en collaboration avec le staff chirurgical du service de déformation de la colonne vertébrale de l’hôpital «Dr Benzedjeb». La première intervention a été pratiquée à un enfant de 14 ans souffrant du handicap psychomoteur, a indiqué Dr Fariz Benmansour, spécialiste de la colonne vertébrale à l’hôpital «Dr Benzerdjeb». Cette intervention réussie a consisté à démonter totalement les pieds de l’enfant, leur réinstallation et le traitement de la névralgie, selon la même source. La deuxième opération effectuée pour un autre enfant du même âge souffrant également d’un handicap au niveau de la partie supérieure de la cuisse suite à une chute lui ayant causé des douleurs et une difficulté dans son marcher. Ces deux opérations, dont une a duré 7 heures, ont vu la participation d’un staff médical du service de chirurgie de colonne vertébrale de l’hôpital «Dr Benzerdjeb» qui est très réputé au niveau national en cette spécialité œuvre à accéder à la chirurgie de l’handicap psychomoteur comme projet à promouvoir les prestations thérapeutiques dispensées par l’hôpital, a souligné Dr Benmansour. Les responsables de cet hôpital ont insisté sur la formation lors de la 8eme édition du forum international de la santé de deux jours sous le thème «la maîtrise des soins en milieu hospitalier», ouvert vendredi avec la participation de 200 spécialistes, gestionnaires des structures sanitaires et paramédicaux du pays et de l’étranger. Cet hôpital a réalisé de bons résultats en opérations chirurgicales portant sur le traitement des déformations de la colonne vertébrale, des malformations congénitales. Il a effectué 30 opérations de ce genre depuis le début d’année en cours.