Covid-19

REBOND DES CONTAMINATIONS AU COVID-19 : La vigilance et le respect des mesures barrières exigés

Alors que les cas de contaminations au Covid-19 maintiennent une tendance haussière depuis quelques semaines impliquant l’arrivée imminente d’une quatrième vague de la pandémie, les Algériens semblent de leur côté ne pas être réellement conscients de la gravité de la situation.
En dépit des données scientifiques communiquées quotidiennement, en plus de l’apparition d’un nouveau variant plus redoutable que les autres dans plusieurs pays, le relâchement des gestes barrières est toujours constaté parmi la population. Il est en effet remarqué que très peu de personnes continuent de porter le masque de protection, ou de respecter la distanciation physique, alors que cela devrait être la règle générale en ces temps de détérioration de la situation sanitaire. Les spécialistes de la santé, en tout cas, ne cessent d’appeler à la vigilance surtout que les autorités avaient décidé de la levée de toutes les mesures de confinement ce qui facilite la circulation du virus en ces temps de froid.
En plus du relâchement des gestes de prévention, l’engouement vers la vaccination a considérablement baissé. La stabilité qu’a connue la situation sanitaire durant les derniers mois a dissuadé les gens à aller se faire vacciner ou à même poursuivre ce processus après l’avoir entamé. Chose qui inquiète beaucoup les spécialistes car c’est parmi les populations non vaccinées, qu’apparaissent de nouveaux variants. Dans ce sens, Le directeur de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la Santé, Djamel Fourar avait déploré lundi dernier la baisse des vaccinations, après avoir relevé l’engouement des citoyens pour cette opération durant la troisième vague, avec plus 290.000 vaccinés par jour, ce qui avait laissé les pouvoirs publics espérer un taux vaccinal de 70 % en décembre. Selon Fourar, aucun État n’est à l’abri face aux nouveaux variants, mettant en garde contre le variant Omicron, récemment apparu et qui s’est propagé dans plusieurs pays à travers le monde. Le même responsable a rappelé les recommandations de l’(OMS), lors de sa session extraordinaire tenue la semaine dernière, notamment le respect des gestes barrières et la vaccination pour limiter la propagation des nouveaux variants du coronavirus. Pour sa part, le président de la Société algérienne d’immunologie, le Pr Kamel Djenouhat, avait précisé, en marge d’une rencontre autour du variant Omicron, que la situation épidémiologique actuelle n’est pas alarmante malgré la propagation de ce nouveau variant à travers de nombreux pays. Toutefois, a-t-il prévenu, Omicron pourrait entraîner des complications beaucoup plus graves que celles que nous avons connues jusque-là. Face à la recrudescence des cas de Covid constatée ces dernières semaines, le Pr. Djenouhat a insisté sur la nécessité pour les citoyens de se faire vacciner et pour ceux ayant reçu deux doses de vaccin de faire le rappel vaccinal. À ce jour, la plupart des patients covid ayant nécessité une hospitalisation n’étaient pas vaccinés, a-t-il fait remarquer, soulignant que de plus en plus de pays administrent une troisième dose de vaccin contre le Covid.
Ania Nch.