EN Algérie

QUALIFICATION CAN-2019/TOGO-ALGÉRIE À LOMÉ (17H00) : Les Verts pour sceller leur qualification et vaincre le signe ‘’africain’’

La sélection algérienne sera mise à rude épreuve en fin de cet après-midi (17h00) quand elle donnera la réplique à Lomé à son homologue togolaise dans le cadre de la cinquième et avant dernière journée des éliminatoires de la CAN-2019.
Restant sur une défaite au Bénin tout en rendant ce jour là une copie très modeste, les Verts se doivent de se racheter aujourd’hui pour plusieurs raisons : d’abord, ils sont censés reconquérir leur public qui n’a toujours pas consommé cette défaite contre une modeste formation, et aussi faire un pas géant vers la qualification à la phase finale de la CAN en attendant d’accueillir à Blida, lors de la dernière journée en mars prochain, la sélection gambienne. En plus de ces deux considérations, le coach national, Djamel Belmadi, dont ce sera son quatrième match sur le banc algérien et le troisième en Afrique subsaharienne, a lancé le défi de renouer justement avec la victoire à l’extérieur. La dernière fois que l’Algérie s’était imposée en dehors de ses bases remonte à juin 2016 lorsqu’elle avait gagné aux Seychelles en match comptant pour les qualifications de la CAN-2017. Ce jour là, les coéquipiers de Ryad Mahrez étaient conduits par Nabil Neghiz, l’actuel coach de la JSS, qui avait remplacé à titre intérimaire le Français Christian Gourcuff, après que ce dernier ait jeté l’éponge quelques semaines auparavant. En tout cas, dans le camp algérien l’on se dit prêt à relever le défi. L’entraîneur Belmadi en particulier, a réitéré cette volonté quelques instants avant le départ de l’équipe pour Lomé vendredi passé. «J’estime que nous avons travaillé cette semaine avec beaucoup de sérénité et de concentration. Les joueurs sont conscients du défi qui nous attend à Lomé. C’est un combat si on peut le qualifier ainsi. C’est un match âpre, avec beaucoup d’intensité et beaucoup d’envie », a affirmé le coach national. «On veut revenir avec la victoire qui nous qualifiera pour la CAN-2019 au Cameroun. Il est temps de casser cette mauvaise dynamique de ces matchs en Afrique, où on revient bredouilles à chaque fois. Nous sommes animés d’une grande motivation pour décrocher un bon résultat et composter notre billet pour la CAN-2019 », a-t-il assuré. Cependant, Belmadi et ses joueurs auront à faire face à plusieurs paramètres qui risquent de leur jouer un mauvais tour. On pense notamment à la pelouse synthétique du stade de Lomé, de surcroît de très mauvaise qualité de laquelle les Togolais eux-mêmes s’en sont plaints. D’ailleurs, le manager général des Verts, Hakim Medane, qui était le premier à arriver sur les lieux de la rencontre, s’est interrogé comment la CAF a homologué ce petit stade et refusé de faire de même pour le stade Omar-Hamadi à Alger «de loin meilleur», a-t-il déploré. Ajouter à cela les conditions climatiques auxquels les joueurs de l’équipe nationale, dont la majorité évoluent à l’étranger, ne sont pas habitués, sans oublier les nombreuses défections enregistrées dans l’effectif à cause de blessures et de suspensions. A ce propos, les Verts se sont envolés pour la capitale togolaise sans le milieu offensif Yacine Brahimi et les défenseurs Mohamed Fares et Rafik Halliche, forfaits pour blessures, mais en présence du gardien de but Rais M’bolhi qui devrait tenir sa place face aux coéquipiers d’Emmanuel Adebayor, lui qui vient de se remettre d’une blessure au genou. L’Algérie partage le poste de leader en compagnie du Bénin avec 7 points. Le Togo suit derrière avec 5 points, alors que la Gambie ferme la marche avec 2 points. Les Verts devront l’emporter à Lomé pour sceller définitivement leur qualification pour la phase finale au Cameroun, avant le rendezvous de la dernière journée prévue en mars 2019 à Blida face à la Gambie.

Hakim S