Programme AADL : 285 000 logements en cours de réalisation

Au moment où les souscripteurs au gigantesque programme de l’Aadl commençaient à s’impatienter, quant au retard de réalisation des logements, le ministère de l’Habitat a donné un «signe positif» à ces derniers, en affirmant que 285 000 unités de logements, sous cette formule, sont en cours de réalisation à l’Échelle nationale. S’exprimant lors d’une réunion avec des représentants des souscripteurs des deux programmes AADL, le ministre du secteur, Abdelwahid Temmar, a précisé que
«malgré les contraintes financières, le gouvernement livrera l’ensemble des logements aux souscripteurs ». Pour assurer ces derniers, le premier responsable du secteur du Logement, a indiqué que « 285 000 unités de logements AADL étaient en voie d’achèvement, tandis que 110 00 unités ont été d’ores et déjà livrées». Le ministre a tenu à rappeler que «cette formule avait été relancée depuis 2013 avec plus de 470 000 logements».
Pour concrétiser l’ensemble des projets sur le terrain, le ministre a, en outre, précisé que « tous les moyens financiers ont été mobilisés pour livrer les logements aux citoyens ». Ainsi, il a fait savoir que l’état a mobilisé 2465 milliards de dinars, soit 24 milliards de dollars. En ce qui concerne les projets qui ne sont pas encore lancés, Temmar a fait savoir que «73 000 logements seront lancés prochainement».Toujours en ce qui concerne l’AADL, qui reste la formule la plus convoitée par les Algériens, parce qu’elle est destinée à la classe moyenne, le ministre a fait savoir que
« 90 000 nouveaux logements, selon cette formule, sont prévus pour 2019, dont le montant alloué à leur réalisation est de l’ordre de 462 milliards de DA ». En ce qui concerne la part des personnes aux besoins spécifiques de ces logements, le ministre a affirmé qu’il a instruit les responsables de son secteur à réserver les logements situés aux premiers étages à cette catégorie. Sur un autre sillage, le ministre a souligné l’importance des rencontres avec les associations et représentants des souscripteurs, qui ont permis, selon ses dires, de «poser l’ensemble des préoccupations et de faire connaître les procédures administratives et juridiques à suivre». Autrement, il a assuré qu’il s’est penché sur l’ensemble des préoccupations soulevées en 2018.
En ce qui concerne la question du foncier, le ministre a indiqué que son département œuvre à trouver les solutions adéquates à ce sujet en dégageant les assiettes nécessaires au niveau de toutes les wilayas.

Plus de 54 000 recours introduits par les souscripteurs AADL 2013
Le ministre a, par ailleurs, révélé que le nombre de recours déposés par les souscripteurs dans le cadre du programme AADL 2, lancé en 2013, est de l’ordre de 54 000. «Sur les 54 460 recours introduits par les souscripteurs au titre de cette formule,18 226 recours sont acceptés par la Commission mise en place par le ministère, 3 276 recours acceptés sous réserve, tandis que plus de 15 000 sont en cours d’étude», a déclaré le ministre en précisant que
«l’achèvement de l’étude de ces recours est prévu au premier trimestre de l’année prochaine».
Pour sa part, le directeur général de L’Agence nationale d’amélioration et de développement du logement (AADL), Saïd Rouba a assuré que «l’État algérien n’abandonnera pas la réalisation des projets AADL», affirmant que ses services suivent l’état d’avancement des projets en temps réel au niveau de toutes les wilayas. En revanche, le premier responsable de l’Agence a précisé, au sujet du paiement des charges, que « tous les frais imposés aux abonnés et aux propriétaires d’appartements ont été fixés de manière réfléchie ». Pour rappel, les bénéficiaires avaient refusé de payer les factures de loyer pour pousser le gouvernement à revoir le montant des charges qui est jugé aberrant et injustifié.
Lamia Boufasa