Marché du bétail

Pour prévenir la peste des petits ruminants : Fermeture par mesure préventive des marchés de bétail à Skikda

Les services de la wilaya de Skikda ont procédé à la fermeture de tous les marchés à bestiaux, comme mesure préventive contre la peste des petits ruminants (PPR), a déclaré l’inspecteur vétérinaire de wilaya, Mohamed -Redha El Ouahem Mesbah. La décision du wali intervient suite à l’apparition de foyers de PPR dans plusieurs wilayas, a précisé à l’APS le même responsable, soulignant que cette décision de fermeture préventive concerne tous les grands marchés de Skikada implantés dans les communes de Tamalous, El-Harouche, Ramdane-Djamal et Azzaba ainsi que les petits marchés à bestiaux. La décision porte également sur l’interdiction du déplacement du cheptel dans la wilaya, à l’exception des animaux destinés à l’abattage ayant un certificat vétérinaire, autorisant l’abattage et indiquant les informations nécessaires ( type, carnet de santé de la bête et le moyen de transport utilisé) en plus de l’interdiction du déplacement de cheptel hors wilaya, a-t-on noté. Les éleveurs, en particulier des filières ovine, bovine et caprine sont invités, conformément à cette décision, de se rapprocher des vétérinaires ou à l’inspection vétérinaire et de signaler toute suspicion, est-il indiqué. «Aucun cas de peste des petits ruminants n’a été signalé jusqu’à présent dans la wilaya de Skikda» a attesté la même source, faisant savoir que la PPR est une maladie virale affectant les bovins et les caprins particulièrement. Dans le cadre de mesures préventives prises dans la wilaya pour protéger le bétail contre cette maladie, les services agricoles ont informé tous les vétérinaires locaux, au nombre de 223 praticiens dont 65 vétérinaires relevant de la direction des services agricoles et 126 autres vétérinaires privés, quant à la nécessité d’établir «une carte technique précise sur la peste des petits ruminants», en plus de l’organisation des campagnes de sensibilisation et d’information au profit des éleveurs sur la gravité de cette maladie et des moyens de protection du bétail, ajoute la même source. L’opération de vaccination initiée par l’inspection vétérinaire de wilaya a ciblé au moins 67 000 bovins depuis le mois de novembre 2018, dont 45.000 têtes vaccinées contre la fièvre aphteuse tandis que 22.000 autres ont été vaccinées contre la rage, a-t-on signalé de même source.