Pour le convaincre à résilier son contrat : Zetchi proposera à Madjer la présidence du comité d’organisation du CHAN-2022

Après deux semaines de son limogeage, Rabah Madjer, n’a toujours pas résilié son contrat, alors que le bureau fédéral pensait que la question allait être une simple affaire. Une situation tendant à devenir un véritable casse tête chinois pour le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi.

àcet effet, le patron du sport roi dans le pays a programmé une réunion avec l’ancienne star du FC Porto la semaine prochaine. Il veut tout simplement en finir avec ce dossier, afin de pouvoir recruter un nouveau coach pour la sélection algérienne. Dans l’esprit de Zetchi, Madjer va percevoir deux salaires en guise d’indemnités. Il table d’ailleurs énormément sur le sens de compréhension du désormais ex-sélectionneur des Verts pour clôturer une fois pour toute ce dossier. Mais, si l’on se réfère à l’entourage, rien n’est sûr dans ce registre. L’homme n’a toujours pas digéré son limogeage. Ses propos qu’il vient de tenir à un journal électronique en sont une parfaite illustration. Madjer a même estimé que la décision de mettre fin à sa mission, alors qu’il n’a même pas disputé le moindre match officiel, avait des motivations politiques. L’on s’attend ainsi à ce que l’intéressé durcisse sa position en revendiquant de percevoir tous les salaires de la durée de son contrat, c’est-à-dire jusqu’à juillet 2019. Un coup dur pour la FAF, si Madjer va réellement camper sur cette position, soit la même prônée par son prédécesseur, Lucas Alcaraz qui a fini par saisir la FIFA, et qui a de fortes chances d’avoir gain de cause après avoir qualifié son limogeage d’abusif.
Et pour justement éviter que Madjer ne prenne la même voie, Zetchi songe à confier à l’ex-driver des Fennecs un autre poste pour le ‘’récompenser’’. Des indiscrétions au sein de la FAF laissent entendre en effet que dans le cadre des préparatifs de la candidatures algérienne pour accueillir le championnat d’Afrique des joueurs locaux en 2022, la FAF compte proposer à Madjer la présidence de la commission d’organisation de cette compétition. Une chose est sûre : Zetchi est déterminé à résilier le contrat de Madjer avant d’engager son successeur.
Hakim S.