Okadiate de la poésie maghrébine à Jijel : Des déclamations de «haute volée»

Des déclamations de «haute volée» ont ravi le public à la salle Soummam de Jijel, à l’ouverture de la manifestation culturelle «Okadiate de la poésie maghrébine».

Placé sous le thème «la poésie et la conscience nationale», ce rendez-vous culturel a vu défiler à la tribune les poètes Mouiz Okachi (Tunisie), Youcef Atef (Lybie), Salah Souied, Zoubir Derdoukh, Mohamed Djerboua et Noureddine Derouiche (Algerie) qui se sont relayés pour offrir un voyage à travers la beauté et la subtilité du poème arabe «relatant» la patrie et la nation arabe Un hommage au poète palestinien Mahmoud Derwiche (1941-2008) a été rendu à travers un montage de son poème «Limadha tarakta al hissana wahidan’’ (Pourquoi as-tu laissé le cheval à sa solitude) mis en scène par le réalisateur Nacer khellaf. La trame de cette œuvre retrace la tragédie palestinienne et l’attachement d’un père et son fils à leur terre spoliée et l’espoir d’un imminent retour chez eux après plusieurs années d’exil forcé. Elle répond à la question qui tourmente l’enfant à travers la strophe de Derwiche, «EL Bouyout tamout Idha ghaba soukenouha», (En l’absence des leurs, les maisons meurent) devant un public admiratif et ému. Plus 40 poètes venus de plusieurs wilayas du pays, de la Tunisie et de la Libye prendront part à ces Okadiate de la poésie maghrébine, manifestation de deux jours, ouverte en présence es autorités locales. A l’initiative de la direction locale de la culture et en coordination avec la ligue locale des écrivains, cette manifestation culturelle maghrébine connaitra l’animation d’une communication sur «le rôle de la poésie dans la conscience arabe» par Dr Larbi Dehou et la projection d’un documentaire sur les activités de la ligue des écrivains de Jijel.
Selon la directrice de la culture, Salima Gaoa, cette manifestation se veut un cadre d’échange entre les poètes maghrébins et un outil pour la promotion de l’action culturelle et littéraire dans la wilaya. Plusieurs poètes et hommes de lettres ont été honorés à l’ouverture de ce rendez-vous culturel.