Moscou lance le paiement par reconnaissance faciale dans le métro

La ville de Moscou a lancé vendredi le paiement par reconnaissance faciale dans le métro de la capitale, dernier exemple en date du développement rapide, et pour certains controversé, de cette technologie en Russie. « Pour entrer dans le métro, les passagers n’ont pas besoin de carte ou de smartphone – il suffit de regarder dans la caméra du tourniquet. Vous n’avez pas besoin de toucher votre smartphone ou toute autre surface », a indiqué le maire adjoint en charge des transports, Maxime Liksoutov, cité dans un communiqué de la mairie. Selon lui, Moscou est « la première ville au monde où le système fonctionne à une telle échelle » avec 241 stations de métro prises en charge. Il a précisé que le paiement par reconnaissance faciale n’est « qu’un moyen de payer parmi d’autres » et qu’il reste « volontaire ». M. Liksoutov a dit s’attendre à ce que 10 à 15% des passagers utilisent régulièrement ce système d’ici « deux ou trois ans ». Il doit notamment permettre de réduire les temps d’attente dans le gigantesque réseau du métro moscovite, l’un des plus fréquentés d’Europe. Les autorités ont promis que les données échangées dans le cadre de la reconnaissance faciale seront « cryptées de manière sécurisée », la caméra du tourniquet lisant une « clé biométrique » et non une image du visage de la personne.

Saisie de près de 12 600 comprimés psychotropes Constantine
Les services de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Constantine ont réussi à saisir près de 12.600 comprimés psychotropes et procédé à l’arrestation de trois (3) personnes impliquées dans deux affaires distinctes, a-t-on appris jeudi auprès de ce corps de sécurité. La première opération a été concrétisée suite à des renseignements parvenus aux éléments de la brigade d’Ali Mendjeli, faisant état de l’activité d’une personne s’adonnant au trafic de psychotropes, a précisé la cellule de communication du Groupement territorial de la Gendarmerie nationale. Les recherches engagées par les services concernés ont permis d’arrêter ce trafiquant en possession de 7.050 unités de substances psychotropes ainsi que son acolyte, a ajouté la même source. Une affaire similaire a été traitée par les services de la brigade de la commune d’El Khroub, où il a été procédé également à l’arrestation d’une troisième personne en possession de près de 5. 600 comprimés psychotropes, a souligné la même source. Un dossier judiciaire a été établi à l’encontre des trois mis en cause, âgés de 26, 33 et 44 ans, pour stockage, possession et trafic illicite de substances psychotropes, lesquels ont été présentés devant les instances compétentes, a-t-on noté.

Etats-Unis : un bébé de 2 ans tue sa mère d’une balle dans la tête
Un enfant de 2 ans a tué sa mère qui assistait à une réunion sur Zoom d’une balle dans la tête, menant à l’arrestation mardi en Floride du père, accusé de n’avoir pas mis son arme hors d’atteinte du bambin. Veondre Avery, 22 ans, accusé d’homicide involontaire par négligence et de ne pas avoir rangé de manière sécurisée son arme à feu, a été placé en détention, ont annoncé la police et un procureur. C’est avec son arme, qu’il avait rangée — chargée et sans le cran de sûreté — dans un sac à dos Pat’ Patrouille, une série télévisée pour enfants, que leur enfant a tué Shamaya Lynn à leur domicile, le 11 août, d’une seule balle et alors que la jeune femme de 21 ans était en pleine réunion sur Zoom. « Une des filles s’est évanouie, elle saignait. Sa caméra est allumée, son bébé pleure au fond de la pièce », a décrit par téléphone l’une des collègues de Mme Lynn à l’opérateur des services de secours, selon un enregistrement de l’appel rendu public par la police et retranscrit par le journal Orlando Sentinel. M. Avery, qui s’était absenté lors de l’incident, a lui aussi contacté les secours à son retour, les suppliant de se « dépêcher », selon le Orlando Sentinel. Les agents de police envoyés sur place avaient alors découvert M. Avery en train d’essayer de réanimer sa compagne dans leur appartement d’Altamonte Springs, une ville au nord d’Orlando, en Floride. Mais le décès avait été prononcé peu après par les ambulanciers. La date du procès n’a pas encore été déterminée, précise le communiqué du procureur Dan Faggard. Ce type de drames est tristement courant aux Etats-Unis. Fin septembre, un garçon de 2 ans lui aussi était mort au Texas après avoir trouvé une arme à feu chargée dans le sac à dos d’un proche.

Deux morts dans un accident de la route à El Asnam (Bouira)
Deux personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route survenu jeudi en fin d’après midi sur la RN n 5 à El Asnam (Est de Bouira), selon les services de la protection civile. L’accident s’est produit à 17h35 sur la RN 5 à El Asnam suite à une collision mortelle entre deux véhicules touristiques. « Un homme de 40 ans et sa sœur de 43 ans ont rendu l’âme sur le coup », a expliqué à l’APS le chargé de la communication de la protection civile, le sous-lieutenant Abdat Youcef. Deux autres personnes, un jeune homme de 29 ans et jeune fille de 24 ans, ont été blessées et évacuées à l’hôpital Mohamed Boudiaf de Bouira pour recevoir les soins nécessaires, selon les détails fournis par l’officier Abdat. Une enquête a été ouverte par les services de la police pour élucider les circonstances de cet accident.