9.9 C
Alger
23 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

Menace de fièvre aphteuse : fermeture des marchés de bétail dans plusieurs wilayas de l’Est

Les marchés à bestiaux en activité dans plusieurs wilayas à l’Est du pays viennent d’être fermés pour parer à toute éventualité de contamination du cheptel par la fièvre aphteuse, une maladie dont l’apparition est officiellement confirmée dans la wilaya de Sétif, ont indiqué, jeudi, les instances concernées. Cette décision, à caractère « purement préventif », interdit également les déplacements des bêtes entre les wilayas, sauf en cas de délivrance d’autorisations dûment signées par les services vétérinaires, a-t-on précisé. À Constantine, la suspicion de cas de contamination dans les communes d’Aïn-Abid et d’El-Khroub a conduit la direction des services agricoles à mobiliser les vétérinaires des secteurs public et privé pour effectuer des analyses, dont les résultats seront connus la semaine prochaine, a indiqué le chargé de la communication des services agricoles, Fouad Bentrad. Selon ce responsable, un cheptel constitué de plus 30 000 bovins a été vacciné contre la fièvre aphteuse parmi les 52 960 têtes élevées à Constantine, « dans l’attente de la réception d’autres doses de vaccin pour immuniser le reste du cheptel ». Extrêmement contagieuse, la fièvre aphteuse se caractérise par l’apparition d’aphtes et d’érosions sur les muqueuses buccales, nasales et mammaires et sur les onglons. Elle touche tous les mammifères biongulés (bovins, ovins, caprins et porcins), a indiqué Bentrad. Des mesures de renforcement de la lutte contre cette maladie ont également été mises en œuvre, jeudi, dans la wilaya d’El-Tarf, où, cependant, « aucun cas n’a été déclaré à ce jour », a indiqué un inspecteur vétérinaire, Mohamed-Lamine Boutamine, précisant que la couverture sanitaire dans les quatre wilayas frontalières (Et-Tarf, Souk-Ahras, El-Oued et Tébessa) a été « convenablement » assurée. Quelque 67 000 bovins ont été vaccinés contre la fièvre aphteuse à Et-Tarf où l’on compte 96 000 bêtes. Dans la wilaya de Mila, sept (7) marchés hebdomadaires de bétail ont également été fermés, provisoirement, au titre du même dispositif de prévention, renforcé depuis l’apparition récente de cas dans la commune de Bir el-Arch (Sétif), ont indiqué, jeudi, les services de la wilaya. Cette décision, prise par le wali, touche les marchés des communes de Tadjenanet, de Chelghoum-Laïd, de Grarem-Gouga, d’Oued-Athmania, de Zeghaïa, de Ferdjioua et de Téléghma, a précisé la même source. Le responsable de la communication de la wilaya, Abdennour Lebad, a tenu à démentir l’apparition de cette maladie dans cette région, même dans la daïra de Chelghoum-Laïd, où un cas suspecté s’est avéré négatif à la suite d’analyses de laboratoire. Une opération de vaccination du cheptel bovin, destinée à lutter contre la propagation de cette maladie, a été lancée jeudi dans la wilaya de Mila, selon les responsables de la Direction des services agricoles qui ont souligné que près de 1 000 doses de vaccin ont été réservées à cet effet.

Related posts

FORUM DES PAYS EXPORTATEURS DE GAZ : Le 7e Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement aura lieu en Algérie

courrier

Le manque de main-d’œuvre hypothèque de façon latente les ambitions sur l’investissement

courrier

LONG ÉCHANGE ENTRE LAMAMRA ET SON HOMOLOGUE ÉMIRATI : Alger et Abou Dhabi accordent leurs violons sur l’action arabe commune

Redaction

LE TAUX DE VACCINATION DES PROFESSIONNELS DU SECTEUR DE L’ÉDUCATION EST TRÈS FAIBLE : La Covid-19 menace la scolarité

Redaction

Rééchelonnement des dettes des promoteurs de projets ANSEJ : Baba Ammi donne son quitus

courrier

À SIX MOIS DES ÉLECTIONS GÉNÉRALES EN LIBYE / Conférence de Berlin II : réponse actée sur des questions clés

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.