5.9 C
Alger
25 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

MAROC / ISRAËL : M6 a trahi la cause palestinienne et hypothéqué la souveraineté de son pays

La duplicité du Maroc officiel se confirme chaque jour un peu plus et aujourd’hui tout indique que le royaume, et malgré les manifestations de son peuple, persiste dans sa logique de normalisation avec l’État hébreu et de trahison à la cause palestinienne.
Les manifestations populaires et la mobilisation de la société civile marocaine contre cette normalisation va crescendo et il est fort possible que le Makhzen, pour apaiser la colère citoyenne, lâche le nouveau chef du gouvernement pour lancer un programme social destiné à réduire la contestation.
Pour comprendre la situation du Maroc, il faut revenir aux accords Abraham signés, sous le parrainage des États-Unis, entre Israël et plusieurs monarchies du Golfe. Le Maroc qui a rejoint le club de la normalisation, se retrouve aujourd’hui pieds et poings liés car sur le plan politique, le départ de l’administration Trump n’a pas servi sa volonté d’acter sa souveraineté sur le Sahara occidental et sur le plan interne, le Makhzen a attisé la contestation et tout laisse penser que le Maroc est au bord de l’explosion sociale.
Il faut revenir à l’essence des accords Abraham signés le 20 décembre 2020 entre le Maroc et Israël.  Ces accords auparavant signés par plusieurs monarchies du Golfe n’ont rien apporté pour les signataires et  Rabat ne dérogera pas à la règle. Son endettement extérieur ne fera que s’aggraver par ses dépenses militaires pour faire face aux frappes des combattants sahraouis, et sur le plan interne, la contestation va augmenter dans les prochains jours car l’économie marocaine, fortement impactée par la pandémie connaitra des indicateurs négatifs et son déficit ira en s’aggravant selon des analystes.
C’est dire que les signataires des accords Abraham n’ont fait que s’isoler sur le plan régional et hypothéqué leur marge de manœuvre sur le plan régional et international en liant leur décision politique au bon vouloir d’Israël.
Il y a quelques jours, le site Russia Today affirmait que malgré un forcing des États-Unis pour la faire adhérer au clan des normalisateurs par le biais de l’accord Abraham, l’Indonésie a refusé après avoir constaté les difficultés que vivent tous ceux qui ont paraphé cet accord de normalisation avec l’Etat hébreu. Le site cite une source du gouvernement indonésien qui a affirmé que son pays n’est pas prêt d’hypothéquer son avenir à l’instar des Émirats arabes ou le Maroc, rien que ça.
M6 qui est le président de la commission El Qods, pourrait voir ce statut remis en cause puisque, dans le sérail de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), cette éventualité est largement évoquée. Des pays membres s’activent aujourd’hui pour tenter de parvenir à un
consensus pour la tenue d’un sommet des chefs d’État et ainsi destituer le roi du Maroc dont l’attitude, la normalisation avec Israël est perçue comme une trahison à la cause palestinienne. Et en attendant, la contestation au Maroc continue de grossire chaque jour un peu plus.
Slimane B.

Related posts

À L’APPROCHE DU 44E ANNIVERSAIRE DE LA RASD : La répression coloniale marocaine s’intensifie

courrier

Le coup d’envoi des épreuves du BEM sous haute surveillance : Benghabrit en guerre contre la fraude

courrier

Lutte contre le licenciement abusif : un comité intersyndical est né

courrier

L’ALGÉRIE CONFIRME SA POSITION : Partenaire stratégique de l’Italie

courrier

Énigmatique critique des conditions d’investissement en Algérie par le patronat français : Pressions sur fond d’une crise nommée blé russe

courrier

SON PARTI EST PARTANT POUR LES ÉLÉCTIONS : Soufiane Djilali ouvre le feu sur les boycotteurs

courrier