Pain

Lutte contre le gaspillage du pain à Aïn-Defla : Lancement d’une campagne de sensibilisation

Une campagne de lutte contre le gaspillage du pain a été lancée mardi à Aïn Defla à l’initiative de la direction du Commerce en collaboration avec l’association “El Khadra” de protection du consommateur, a-t-on constaté.

«à défaut d’éradiquer le phénomène de gaspillage de pain, cette opération ouverte s’emploie à en atténuer de l’ampleur”, a indiqué à l’APS le responsable du service de protection du consommateur et de la répression des fraudes à la direction du Commerce de Aïn-Defla, Abed Bouchakor. Pour une meilleure efficience de cette campagne, divers autres secteurs et organismes y ont été associés à l’instar du bureau d’hygiène de l’APC de Aïn Defla, de l’antenne locale du Croissant-Rouge algérien (CRA) ainsi que des directions de l’Environnement et des Affaires religieuses et des Wakfs, a-t-il souligné. En sus des boulangeries, cette campagne aura comme point de mire les résidences universitaires, les établissements scolaires, les centres de formation professionnelle, les salles de fête ainsi que les hôpitaux compte tenu du flux des personnes y transitant, a-t-il fait remarquer. D’autres grandes communes de la wilaya à l’image de Khémis Miliana, El Attaf et Rouina seront touchées dans les prochains jours par cette campagne, a-t-il fait savoir, mettant l’accent sur le préjudice économique découlant du gaspillage du pain. Ciblant les boulangeries en premier lieu, la première journée de cette opération a été marquée par la distribution de dépliants aux citoyens vaquant à l’achat de pain, leur expliquant la nécessité de bannir toute consommation frénétique afin de préserver ce produit stratégique soutenu par l’état. De son côté, le président de l’association “El-Khadra” de protection du consommateur à Aïn-Defla, Ziane Bouziane Miliani a noté que dans le sillage de cette campagne, la nécessité du recours aux sachets en papier en lieu et place des sachets en plastique sera mise en exergue. S’attardant sur les restaurants, il a mis l’accent sur la nécessité d’observer un certain nombre d’actions d’apparence “anodine” pour dynamiser la lutte contre le gaspillage du pain. “Certains clients refusent de consommer du pain d’une corbeille s’ils venaient à se rendre compte qu’elle contient des miettes laissées par une personne s’étant mis à table avant eux, exigeant de se voir ramener une autre corbeille, d’où la nécessité pour le serveur de ne pas la bourrer de pain et d’en pourvoir le client lorsque ce dernier en exprime le désir”, a-t-il préconisé.