Conseil des ministres

L’ordre du jour a été totalement consacré au PLFC 2018 : Bouteflika préside un Conseil des ministres

Après deux reports, le Conseil des ministres a eu lieu, hier, en fin d’après-midi. Présidé par le chef de l’État, Abdelaziz Bouteflika, le Conseil des ministres, s’est articulé autour du projet de Loi de finances complémentaire 2018. Le Conseil des ministres avait particulièrement pour tâche, l’examen de trois projets de loi, dont surtout celui de la Loi de finances complémentaire (LFC-2018). Les deux autres projets de lois qui devaient être examinés concernaient une loi organique relative à l’application de l’exception d’inconstitutionnalité et une loi organique portant création de l’Académie algérienne de la langue amazighe. Les nouvelles taxes avaient fait débat au sein de la société et soulevé des polémiques, notamment les augmentations notables sur les timbres imposables sur les documents électroniques officiels. Une première mouture du texte de cet avant-projet de loi a été renvoyée par le président de la République, au motif de la présence d’une disposition sur l’ouverture des concessions agricoles aux étrangers, ce qui avait été refusé par le président Bouteflika.

F. O.