Conseil des ministres

LOI DE FINANCES 2019 : La Présidence, la Défense et la Chefferie du gouvernement se taillent la part du lion

Paraphée jeudi par le président de la République, la loi de Finances 2019 consacre à la présidence de la République un budget conséquent d’un montant global de 82 millions de dollars contre 78 millions de dollars en 2018, de son côté, le Palais du gouvernement a bénéficié d’une enveloppe de 44 millions de dollars, en légère hausse par rapport à l’enveloppe budgétaire accordée en 2018.
L’état-major de l’Armée et le ministère de la Défense nationale engrangent une cagnotte totalisant une somme de 12 milliards de dollars contre 11 milliards de dollars durant l’année 2018. Par département ministériel, les budgets alloués demeurent en gros peu différents par rapport à l’exercice 2018, avec : 7 milliards de dollars pour le secteur de l’Éducation, près de 4 milliards de dollars pour le secteur de la Santé, près de 5 milliards de dollars pour le ministère des Travaux Publics et des Transports, un peu plus de 4 milliards de dollars pour le département des Ressources en eau et : 23, 5 milliards de dollars pour le secteur de l’Agriculture; quant au budget alloué au ministère des Moudjahidine ,celui-ci est resté inchangé avec près de 2,2 milliards de dollars débloqués pour l’année 2019. À rappeler qu’en somme la loi de Finances 2019 table sur des dépenses de fonctionnement de l’ordre de 4 954,47 milliards DA (contre 4 584,46 milliards DA en 2018.
La nouvelle loi de Finances 2019, consacre un montant de 2 600 milliards DA, près de 26 milliards de dollars, pour la couverture des autorisations de programme destinées à de nouveaux projets ou à des réévaluations, ce qui laisse constater que la plus grosse partie des budgets de l’État algérien est destinée pour le fonctionnement administratif ainsi qu’aux subventions sociales au détriment du domaine du développement économique et industriel qui, lui, a bénéficié des montants moins importants.
Il a été noté que la consistance du Budget d’Équipement pour 2019 confirme la poursuite de l’engagement de l’État en faveur du développement économique et social avec notamment des dotations de 625 mds DA pour l’appui au développement humain, près de 1 000 mds DA de soutien multiforme au développement économique et 100 mds DA de concours au développement local.
Zacharie S Loutari