CRB

Ligue des champions : CRB-Mamelodi Sundowns en Tanzanie ?

La Fédération tanzanienne de football (TFF) a donné son accord pour abriter le match délocalisé CR Belouizdad – Mamelodi Sundowns, le 28 février dans le cadre de la 2e journée (Gr. B) de la Ligue des champions, a annoncé le club pensionnaire de la Ligue 1 algérienne de football dimanche dans un communiqué.
«La direction du club a reçu ce matin une correspondance de la part de la Fédération tanzanienne, l’informant de son accord d’abriter le match le 28 février au stade principal de Dar Es-Salam, en attendant la décision finale de la Confédération africaine (CAF) dans les prochaines heures. Le CRB a sollicité la TFF, via la Fédération algérienne (FAF) pour une demande de délocaliser le match à Dar Es-Salam, après l’impossibilité de l’organiser au Soudan», a indiqué le Chabab sur sa page officielle Facebook. La FAF a demandé à la CAF de reporter ce match, prévu initialement pour mardi, en raison des risques de contamination au variant sud-africain de coronavirus, suite à une demande formulée par le club algérois. La décision du report a été prise au terme d’une réunion tenue mercredi au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, en présence du Conseil scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19, des représentants du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) et du directeur du pôle compétitif du Chabab, Taoufik Kourichi. De son côté, la CAF a validé ce report, tout en accordant un délai de 48 heures au CRB, pour lui permettre de trouver un pays neutre pour jouer cette rencontre. Le Pr. Mohamed Bekkat Berkani, membre de la Commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de la pandémie de Covid-19, avait appelé lundi dernier à la délocalisation de ce match, estimant que «le déroulement de cette rencontre sur le sol algérien représente un risque réel. La situation en Afrique du Sud est hors de contrôle». Dans un communiqué publié vendredi sur son site officiel, la FAF a indiqué que le non-respect de la décision (délocalisation du match, ndlr) entraînerait l’application du règlement Covid-19 stipulé ci-dessous : «Si une équipe hôte ne peut pas organiser le match ou ne peut pas recevoir une autre équipe pour une absence d’autorisation gouvernementale, cette équipe sera considérée comme ayant perdu le match 2-0». «Aussi, il y a lieu de noter que le non-respect de la date limite susmentionnée ou l’impossibilité de trouver un pays neutre pour accueillir le match en question entraînera l’application de la décision du Comité d’urgence de la CAF en date du 8 novembre 2020 comme stipulé ci-dessus», conclut la FAF.