FORCES NAVALES

L’exercice a été exécuté à la façade maritime d’Oran et supervisé par Gaïd Salah : Démonstration de force des troupes navales de l’ANP

Les Forces navales de l’Armée nationale populaire ont exécuté, hier, un exercice de débarquement naval au niveau de la Façade maritime Ouest, à Oran. Baptisé «Toufane 2018» (Déluge 2018), cette démonstration de haute voltige a été supervisée par le Chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, en présence du Commandant de la 2e Région Militaire, Saïd Bey, et du Commandant des Forces navales, Larbi Haouli, a-t-on appris d’un communiqué du MDN.

Cet exercice naval, qui s’inscrit dans le cadre de la Directive de préparation des Forces pour l’année 2017-2018, a pour but «l’évaluation du niveau de préparation au combat des Forces navales à l’instar des autres Forces, la qualification des unités pour mener les actions spéciales de combat, ainsi que l’évaluation de la coopération et l’interopérabilité entre les différentes Forces», a expliqué la même source. À travers plusieurs photos prises lors de la simulation de cette opération montrant à l’œuvre toutes les Forcés de l’ANP : navales, terrestres et aériennes, les troupes impliquées ont fait preuve d’une opérabilité impressionnante qui fait croire à une vraie offensive pour contrecarrer l’attaque d’un ennemi. Ainsi, des sous-marins, des bâtiments de commandement et de déploiement des forces, des frégates polyvalentes, des navires lance-missiles, des bâtiments de débarquement et de soutien logistique, des remorqueurs de haute-mer, des dragueurs de mines, des vedettes des Garde-côtes, des vedettes et des hélicoptères de sauvetage, ainsi que des unités de fusilliers marins et des unités de plongée et d’actions sous-marines, ont été impliqués dans cet exercice qui aura été un succès retentissant, qui démontre, ont ne peut plus clair, sur la disponibilité, en tout lieu et à tout moment, de l’Armée nationale populaire, à repousser toute menace susceptible de porter atteinte à la sécurité de l’Algérie. Une simulation d’opération militaire de l’ANP qui plus est, engageant au combat «l’ensemble de ses unités navales, appuyées d’unités aériennes et de défense aérienne du territoire, ont sécurisé et exécuté l’opération de débarquement d’unités conjointes relevant des Forces navales et des Forces terrestres avec toutes leurs troupes et leurs matériels et équipements», précise le même communiqué. D’ailleurs, se réjouissant de son succès, cet exercice a été exécuté avec un «professionnalisme remarquable et une grande précision qui dénotent du haut niveau atteint par les éléments de nos Forces en matière d’exécution des actions de combat en toutes circonstances, démontré par le strict respect du plan d’exécution de l’exercice et la parfaite coordination entre les différentes catégories des Forces», conclu plus que jamais rassuré l’état-major de l’ANP, dont son dirigeant ; Gaïd Salah n’a cessé de veiller, en bon vigilant, mais surtout exigeant, quant au niveau tant de disponibilité que d’opérabilité des troupes militaires au combat. Enfin, et pour adouber davantage les troupes sur le terrain, Gaïd Salah a félicité les cadres et personnels ayant exécuté cet exercice, tout en saluant les «efforts laborieux» qu’ils ont fournis tout au long de cette année de préparation au combat et durant l’élaboration et la préparation pour l’exécution de cet exercice couronné d’une «parfaite réussite».
Mohamed Amrouni