chomage en tunisie

Le taux de chômage a atteint 17% dans le monde arabe : L’OAT planche à Alger sur les dessous du fléau

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, a présidé, hier à Alger, en compagnie du directeur général de l’Organisation arabe du travail (OAT), Fayez Al-Mutairi, la cérémonie d’ouverture d’un atelier de formation sur le réseau arabe des données des marchés du travail.
À cette occasion, Zemali a souligné que cet atelier régional vise essentiellement à contribuer de manière efficace à étudier et proposer des solutions au fléau du chômage, dont souffre la quasi-totalité des pays arabes. Il vise également à œuvrer au développement des politiques de l’emploi dans le monde arabe afin de parvenir à une utilisation optimale des ressources humaines en fonction des espoirs du marché arabe du travail. Cette rencontre a pour but de proposer des solutions pour l’absorption du taux de chômage dans les pays arabes, à travers, notamment, le développement des politiques de l’emploi et du travail afin de parvenir à une utilisation optimale des ressources humaines en fonction des besoins du marché du travail. Pour le ministre, les travaux de l’atelier permettront également d’enrichir le projet de protocole de coopération et de coordination en matière d’échange d’informations sur les marchés du travail proposé par l’OAT. En effet, la mise en place de ce réseau d’information aura des bénéfices pour l’Algérie et pour toute la région arabe, et ce, à travers l’exploitation des données échangées entre différentes parties. Mourad Zemali a, en outre, souligné que : «le seul pays avec lequel l’Algérie a signé des accords en matière de sécurité sociale, c’est la Tunisie », dira-t-il.
De son côté, le DG de l’OAT, Fayez Al-Mutairi a estimé que : «son organisation a initié le programme de l’informatisation des données du marché arabe du travail. L’objectif de l’unification des données institutionnelles et statistiques traitant les marchés du travail. « Nous visons le recrutement et la formation à distance et ce via ce réseau d’information », a-t-il affirmé, avant d’ajouter : « le protocole d’accord sera signé vers la fin de l’atelier entre l’OAT et les trois parties participantes à cette atelier.» Cet atelier, selon lui, permettra en outre de disposer d’une meilleure connaissance du contenu du réseau arabe d’informations sur les marchés du travail, enrichir le contenu du projet de protocole de coopération et de coordination en matière d’échange d’information sur les marchés du travail proposé par l’OAT, afin d’assurer une meilleure coordination entre l’ensemble des parties prenantes en vue de l’alimentation régulière de réseau arabe et informations sur les marchés du travail. Dans ce sens, il soulignera que : « l’expérience algérienne en matière de travail et d’emploi connait un développement remarquable et continu, notamment dans les volets relatifs aux dispositifs d’emploi des jeunes et de lutte contre le chômage, mesures de dialogue social dans le cadre de la tripartite, et mécanismes initiés pour l’application des lois.»
Mohamed Wali