LEUR SITUATION EN CLUB DONNE DES SOUCIS À RAJEVAC : Brahimi, Slimani, Mahrez et Ghezzal dans le flou

Quatre joueurs de la sélection algérienne sont dans le flou à quatre semaines de la clôture du mercato estival en Europe. Il s’agit de Yacine Brahimi, Riyad Mahrez, Islam Slimani et Rachid Ghezzal.

La situation confuse que ces attaquants vivent pour le moment avec leurs clubs respectifs donne des soucis au nouvel entraineur national, le Serbe Milovan Rajevac.Pour Brahimi, le fait d’avoir été peu utilisé dans les matchs amicaux de son club portugais, le FC Porto, commence à susciter les interrogations. Dimanche passé, le meneur de jeu algérien a été carrément écarté de la liste des 18 des Dragons lors du match amical remporté face à Guimaraes.Une mise à l’écart qui a été longuement commentée par la presse locale, allant jusqu’à annoncer que le joueur est désormais sorti des plans du nouveau coach des Dragons.
Interrogé sur le sujet, l’entraineur Nuno Espirito Santo a préféré botter en touche expliquant qu’il cherchait à mettre en place une équipe séduisante et un esprit collectif.Pour sa part, Islam Slimani, même s’il a retrouvé le sourire en débloquant son compteur but en début de semaine après quatre matchs amicaux durant lesquels il est resté muet, risque d’être lâché par son club, le Sporting Lisbonne.En effet, dans la foulée de la guerre médiatique opposant la direction de la formation lisboète à l’agent du joueur, les dirigeants du vice-champion du Portugal songent sérieusement à délivrer son bon de sortie à leur meilleur buteur la saison passée. La longue absence du joueur en janvier prochain en raison de sa participation avec la sélection algérienne dans la CAN-2017 au Gabon, serait une autre raison devant pousser les responsables de Sporting à se séparer de leur joueur algérien, dont l’agent vient d’évoquer trois offres pour son poulain.Rachid Ghezzal, lui,  continue de subir la pression de ses dirigeants à l’O Lyon afin de le pousser à prolonger son contrat. Le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, est même persuadé que cette pression finira par porter ses fruits.«Son expérience du haut niveau est encore courte car il s’est révélé la saison dernière. Il a du talent, il est intelligent. Notre volonté est qu’il comprenne que son intérêt est à Lyon. Je vais tenter de le convaincre. Tout est possible, j’en suis persuadé. Les offres que nous lui avons faites sont importantes et la preuve, il n’a pas eu d’alternatives ailleurs. Il va signer et il faut lui dire « arrêtes tes conneries »», a-t-il déclaré à la fin de la rencontre amicale entre Lyon et Benfica, disputé ce dimanche.
Des propos rapportés par le site rmcsport.L’attaquant des Verts a refusé jusque-là la proposition de prolongation de son contrat qui expire en 2017.
Une position qui lui a coûté d’être relégué en équipe réserve, avec laquelle il a disputé un match de championnat CFA samedi dernier, avec à la clé un très joli but.Quant à Riyad Mahez, son feuilleton estival est loin de connaitre son épilogue. Tantôt il est annoncé proche d’Arsenal, tantôt il est pressenti pour prolonger son contrat avec son club actuel, Leicester City.Aux dernières nouvelles, Leicester City, le champion d’Angleterre en titre et qui a fait sensation la saison passée, s’apprête à accueillir dans ses rangs un nouvel attaquant en l’occurrence, le Polonais Bartos Kapoutska.
Ce dernier débarquera dans les prochaines heures en Angleterre pour effectuer la visite médicale traditionnelle avec de s’engager avec les Foxes.C’est du moins ce que nous informe la presse britannique, non sans préciser qu’en concluant cette transaction, la direction de Leicester prend ses devants en vue d’un possible départ de sa star algérienne, Riyad Mahrez, puisque l’international polonais joue dans le même registre que le meilleur joueur de la Premier League lors de l’exercice dernier.
Hakim S.