AUTOROUTE CHIFFA-BERROUAGHIA

Les travaux de l’autoroute Chiffa-Berrouaghia arrivent à terme : Un projet colossal de 170 milliards de DA

Le projet pouvait bien faire partie des douze travaux d’Hercule. Et le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, qui s’est rendu, avant-hier, à la wilaya de Médéa pour inspecter le projet de construction de l’autoroute Chiffa-Berrouaghia, pouvait être satisfait, après s’être inquiété du rythme des travaux et leur état d’avancement. La vidéo diffusée par l’Entv montrait une vraie mégapole, des voies rapides, ponts et tunnels faites aux normes internationales sur une distance de 53 kms. Le tout creusé dans des reliefs qui auraient fait désespérer les plus coriaces. Les travaux de construction sur ce tronçon arrivent à terme. Ils ont atteint 81%, avec un budget qui dépasse les 170 milliards de dinars. Pour accélérer le rythme des travaux de ce projet, le gouvernement est prêt à mettre le paquet sur la table afin que ce projet soit prêt dans les délais prévus.
La nécessité de procéder graduellement à la livraison des sections du projet de dédoublement de la route reliant la ville de Chiffa à celle de Berrouaghia, permettra de diminuer la pression sur les usagers de cet axe routier stratégique. Lors d’un point de presse, le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane a souligné, dans ce sens que : «ce méga projet est attentivement, suivi par le président de la République Abdelaziz Bouteflika », précisant : « Je peux vous garantir que dans toute l’autoroute Est-Ouest qui s’étale sur une distance de plus de 1200 Km, le tronçon Chiffa-Berrouaghia est le plus beau et le plus grand. Des projets gigantesques ont été réalisés sur une distance très importante, et ce, malgré les contraintes majeures comme la nature géographique, sachant que des terrains ont rendu le travail un peu difficile, car le tracé de la pénétrante évolue, presque complètement, sur un terrain montagneux et forestier sur un linéaire important », a-t-il fait remarquer.
Au cours d’une réunion avec les cadres des entreprises de réalisation engagés, Abdelghani Zaâlane a insisté sur le redoublement d’efforts afin que la livraison des sections d’autoroute achevées ou ceux qui sont sur le point de l’être seraient prêts durant la date butoir fixée fin décembre de l’année courante. En outre, le ministre des Travaux publics et des Transports s’est globalement montré satisfait de la qualité des travaux, mais il n’a pas hésité à donner, sur place, des instructions pour l’élaboration d’un planning de travail portant sur le restant du volume à réaliser et pour, également, la mobilisation de tous les moyens nécessaires en vue de renforcer la cadence des travaux de ce projet.
Mohamed Wali