Maison

Les Maisons de jeunes rouvertes dès aujourd’hui

Le MJS a annoncé, hier dans un communiqué, la réouverture « progressive et sous contrôle » des Maisons de jeunes à partir d’aujoud’hui, dans le « strict respect » du protocole sanitaire relatif à la pandémie de Covid-19. « Suite au communiqué des services du Premier ministre relatif aux mesures de prévention au titre du dispositif de gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19, daté du 14 janvier 2021, il a été décidé l’ouverture progressive et sous contrôle des Maisons de jeunes, à partir du lundi 18 janvier 2021, dans le strict respect du protocole sanitaire adopté par le Comité scientifique de suivi de l’évaluation de la pandémie du coronavirus (Covid-19), en coordination avec le Centre national de la médecine du sport (CNMS) », a précisé la même source. « Les directeurs de la Jeunesse et des Sports au niveau des wilayas, ainsi que les associations de Jeunesse sont chargés de veiller à l’application stricte du protocole sanitaire adopté », ajoute le communiqué du MJS.

“ Mimouna Rabha “ gravement brûlé
Un incendie s’est déclaré sur un bateau de pêche au niveau du port commercial de Mostaganem provoqué par une étincelle lors d’une opération de maintenance, selon la direction de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya citée par l’APS. « Le bateau de pêche, sous le nom de « Mimouna Rabha », a été touché samedi soir par un incendie partiel lors d’une opération de maintenance au niveau de l’abri de réparation navale du port commercial de Mostaganem », a précisé à l’APS le directeur de la pêche et des ressources halieutiques, Rahmani Toufik.Le bateau, propriété d’un opérateur de la wilaya d’Oran, est enregistré au port de Bouzedjar (Aïn Temouchent). Il était en phase de réparation après une collision avec un navire marchand, a-t-il précisé. L’incendie qui s’était déclenché lors d’une opération de découpage de certaines parties (de l’embarcation) par une machine, a causé des dégâts matériels ayant touché quelques parties du bateau sans provoquer de dégât humain, selon la même source. Un plan d’intervention a été mis en place, en coordination avec les unités de la protection civile et la capitainerie du port, ainsi que l’équipe des gardes côtes, a indiqué à l’APS le chargé de communication de la direction de wilaya de la protection civile, le lieutenant Mohamedi Mansour.

Mila capitale de la culture du colza
Pas moins de 280 hectares ont été consacrés à la culture du colza dans la wilaya de Mila, au titre de la saison agricole 2020/2021, a-t-on indiqué hier à la DSA.Proche de l’objectif initial des 320 hectares, cette superficie est « satisfaisante » pour la première saison de culture de cette plante lancée dans le cadre de la stratégie du ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche visant l’encouragement des industries de transformation en mettant à leur disposition la matière première agricole, a relevé Mohamed Bouleftet, chef du service de régulation de la production et soutien technique. La récolte de 222 ha de la surface ainsi consacrée à cette culture sera destinée à la transformation tandis que celle des 58 autres ha sera réservée à l’intensification des semences, selon le même cadre qui a précisé que 15 agriculteurs exploitant 99 ha et quatre fermes pilotes ont adhéré à ce programme de culture du colza.

Deuxième mission médicale algérienne en Mauritanie
Une deuxième mission médicale, composée de spécialistes de la santé, se rendra, aujourd’hui à Nouakchott (Mauritanie), pour apporter le soutien à ce pays frère, selon le ministère de la Santé cité par l’APS. La mission médicale algérienne, composée du directeur général de l’Institut de santé publique, la directrice de pharmacie, le vice-directeur du service des Ressources humaines, et le directeur de la formation au ministère de la Santé, outre des experts du groupe Saïdal, veillera à aider et assister le ministère de la Santé mauritanien à créer une unité pharmaceutique centrale de distribution des médicaments. Une première mission médicale composée de médecins anesthésistes-réanimateurs et de techniciens de la santé avait été dépêchée le 4 janvier en cours en Mauritanie, sous la conduite du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et du ministre délégué chargé de la Réforme hospitalière, Smaïl Mesbah. La délégation ministérielle avait été accueillie par le ministre mauritanien de la Santé, Nedhirou Ould Hamed.

La France s’est noyée dans un océan de dettes
La dette publique française restera supérieure à 100% du PIB pendant « dix ans au moins », a estimé hier le premier président de la Cour des comptes Pierre Moscovici, ajoutant que l’enjeu était de s’assurer qu’elle restera « soutenable ». « Nous allons vivre pendant dix ans au moins avec une dette publique supérieure à 100% du PIB. Nous allons vivre pendant au moins 5 ans, 4 à 5 ans, avec des déficits budgétaires supérieurs à 3% du PIB », a affirmé l’ancien commissaire européen invité de Radio J. La France a dépensé sans compter depuis le printemps 2020 pour faire face à la crise sanitaire et économique, avec plus de 86 milliards d’euros déboursés pour soutenir les entreprises et le secteur de la santé. Le pays devrait ainsi avoir terminé l’année 2020 avec une dette d’environ 120% du PIB, qui devrait encore gonfler à 122,4% cette année du fait de nouvelles dépenses pour soutenir l’économie, prévoit le gouvernement.

Médéa : les DAB arrivent bientôt dans les bureaux de poste
Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a annoncé, hier, à Médéa, l’acquisition « prochaine » d’une quantité « importante » de distributeurs automatiques de billets, en vue de résorber le déficit enregistré actuellement à travers de nombreux bureaux de poste. Le parc d’appareils de distribution automatiques de billets « doit être renforcé de sorte à pouvoir faire face à la forte demande exprimée par les clients d’Algérie poste et parvenir, ainsi, à atténuer la pression sur les bureaux de poste et leur permettre d’assurer d’autres prestations, toutes aussi importante, que le retrait d’argent », a expliqué le ministre, en marge de sa visite d’inspection et de travail dans la wilaya.

La terre a tremblé à Médéa
Une secousse tellurique de magnitude 3,3 sur l’échelle de Richter a été enregistrée hier matin à 3H59, dans la wilaya de Médéa indique un communiqué du Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG). L’épicentre de la secousse a été localisé à 3km au nord-ouest de la commune de Berrouaghia dans la wilaya de Médéa précise la même source.

La procédure d’import/export des produits sensibles informatisée
Le ministère de l’Énergie annonce le lancement du portail électronique permettant aux opérateurs économiques de formuler une demande d’autorisation pour l’exportation ou l’importation de produits sensibles, a annoncé dimanche le ministère. L’obtention des licences et autorisations pour l’exportation et l’importation de produits sensibles se fera désormais exclusivement sur le site électronique du ministère de tutelle https://tassareeh.energy.gov.dz, a fait savoir le ministère dans un communiqué rendu public sur sa page facebook. Le ministre de l’Énergie, Abdelmadjid Attar, avait supervisé le lancement de ce nouveau portail, inspectant la salle des opérations et la direction de préservation des domaines énergétiques qui chapeaute le service.