Les formules de logements seront diversifiées : Temmar veille sur la qualité des réalisations

L’année 2019 connaîtra des opérations de distribution de logement les plus importantes dans le pays, ou toutes les formules de logements seront diversifiées, vu que le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a donné des instructions pour que les futurs îlots urbains seront bâtis en fonction d’un plan de développement urbanistique.
Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a indiqué, jeudi dernier à Oran, que : « les formules de logements seront diversifiées en 2019 notamment pour les citoyens ayant un revenu de faible à moyen. Nous allons focaliser également sur la qualité des réalisations, car le nombre de logements réalisés est important et la qualité doit l’être davantage», a-t-il dit.
Afin que les bâtiments soient construits aux règles de l’art, des mesures concernent les logements qui ont révélé des failles dans leur construction et déconnectés des anciens sites urbains, les services du ministère de l’Habitat vont intensifier la charge de travail afin que le suivi et le contrôle des travaux soit assuré durant toute la période de construction. Le problème des réseaux de l’électricité, de l’eau et de l’assainissement doit être réglé et opérationnel avant que le bénéficiaire occupe son appartement. Concernant les financements, le ministre a précisé qu’: « une enveloppe budgétaire importante a été affectée pour le parachèvement de tous les travaux des quotas de logements, notamment en termes d’aménagement », ajoutant qu’: « un nouveau cahier des charges a été élaboré concernant les nouvelles cités, particulièrement pour la réalisation de parkings en sous-sol et des espaces verts. »
Par ailleurs, lors de la pose de la première pierre des projets de réalisation de 2 000 logements AADL et 420 logements LPA, au nouveau pôle urbain « Ahmed Zabana », Abdelwahid Temmar a insisté sur la nécessité de prendre en considération les capacités financières des citoyens, « même si leurs revenus ne sont pas importants », estimant qu’« il ne faut pas hésiter à construire du F2 au F5, selon les vœux et les capacités de chacun », a-t-il indiqué.
Sur un autre plan, le ministre a souligné que trois éléments sont essentiels et prioritaires dans les nouvelles cités d’habitation, en matière d’équipements d’accompagnement, soit ceux ayant trait à la sécurité, à la santé et à l’éducation.
Il a estimé que les travaux de ces équipements publics doivent être lancés en parallèle aux logements, afin qu’ils soient opérationnels lors de la réception des différents projets d’habitat. Il est à noter que les 420 logements LPA font partie du programme des 2 500 LPA attribué à la wilaya d’Oran qui a également bénéficié d’un programme de 37 200 logements AADL, dont les travaux ont démarré en 2014.
M. W.