9.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION SEMBLENT INSUFFISANTES : Le monoxyde de carbone continue de faucher des vies

Depuis l’arrivée de la saison hivernale marquant la baisse des températures, plusieurs familles ont malheureusement succombé suite à l’inhalation du monoxyde de Carbone s’échappant des appareils de chauffage défectueux et parfois mal installés.

Une situation récurrente à laquelle on assiste chaque année, et ce en dépit des nombreuses campagnes de sensibilisation organisées notamment par les services de la Protection civile à travers l’ensemble du territoire national. À noter que pas plus tard que vendredi passé, 4 membres de la même famille ont été retrouvés asphyxiés, dans leur domicile, situé à El-Ateuf (12 Km au sud-est de Ghardaïa), au lieu-dit (El-Hamrayet) suite à l’inhalation de monoxyde de carbone émanant d’un réchaud à gaz, ont indiqué les services de la Protection civile. Les corps des quatre victimes (le père, la mère et deux enfants) âgés entre 6 et 36 ans ont été retrouvés par un proche qui s’était inquiété après que ces derniers n’aient donné aucun signe de vie depuis 24h. Aussitôt alertés les services compétents ont intervenu et une enquête a été diligentée par le parquet près le tribunal de Ghardaïa pour déterminer les causes et les circonstances exacts du décès conformément aux lois et règlements en vigueur. Selon un autre bilan de la Protection civile, du 22 au 24 décembre en cours, 6 personnes incommodées suite à l’inhalation du CO ont été secourues au niveau des wilayas de Annaba, Sétif, M’Sila et El-Bayadh. Les victimes ont été prises en charges sur les lieux puis évacuées vers les établissements de santé, a précisé la même source. Il faut dire que le nombre de ces nouvelles victimes s’ajoute à une longue liste déjà existante puisque le  nombre d’interventions effectuées par les éléments de la Protection civile, depuis le début de l’année en cours, est estimé à 800 interventions au niveau national. Celles-ci se sont soldées par le sauvetage de 1 367 personnes, tout en déplorant plus de 176 décès du fait de leur inhalation de ce gaz tueur. Face à cette situation, il faut reconnaître que bien que les campagnes de sensibilisation, organisées chaque année autour de ce fléau, soient importantes, celles-ci ne suffisent malheureusement pas à réduire le nombre de victimes. C’est pourquoi, en plus de ces campagnes, la lutte contre les appareils non conformes et l’obligation du respect des normes d’installation doivent être renforcés comme jamais car il y a aussi la sécurité d’autrui qui est concernée. L’urgence est aussi de mener des campagnes de saisie des appareils non conformes, et d’accompagner les opérations d’installations des appareils de chauffage ou de chauffe-eau dans les habitations afin de veiller au respect des mesures de sécurité. L’installation de détecteurs de fuite de gaz doit aussi s’inscrire dans les pratiques courantes des citoyens afin de prévenir tout drame lié à ces appareils.
Ania Nch

Related posts

DÉFI 2023 POUR L’UNIVERSITÉ : Baddari inaugure l’année de l’intelligence artificielle

courrier

INVESTISSEMENT ÉCONOMIQUE : L’Algérie et la Turquie veulent aller de l’avant

courrier

Régions enclavées suite aux chutes de neige : Opérations de déneigement dans 13 wilayas

courrier

TERRITOIRES OCCUPÉS : L’Armée sahraouie poursuit son offensive

courrier

RÉVÉLÉ DANS UN RAPPORT SUR LA CAMPAGNE CÉRÉALIÈRE FRANÇAISE 2018/2019 : «Hausse de 34% des importations, en blé, de l’Algérie»

courrier

27 partis politiques actis sur la scène nationale : un exemple de multipartisme hors pair, selon Ould-Khelifa

courrier