mohamed6p3

LE ROYAUME-UNI EXPOSE UNE CARTE OÙ LE SAHARA OCCIDENTAL APPARAIT SÉPARÉ DU MAROC : Rabat essuie un nouveau revers diplomatique

Le Maroc et ses décideurs s’enferment dans leur bulle et vont même jusqu’à déclarer, à l’instar du clown-diplomate qui représente son pays à l’ONU, que la question du Sahara occidental est un «dossier clos».

Mais la réalité géopolitique se rappelle à eux. Ainsi nouveau revers pour le Maroc, le gouvernement britannique a invité les ressortissants du Royaume-Uni à éviter de se rendre au Sahara occidental en raison des risques liés au coronavirus (Covid-19), dans un avis publié sur son site et dans lequel il a affiché une carte géographique où le territoire sahraoui apparaît séparé de celui du Maroc.
« Le ministère des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement international déconseille tout voyage sauf essentiel, dans l’ensemble du Sahara occidental sur la base de l’évaluation actuelle des risques liés à la Covid-19″, peut-on lire dans le message illustré par une carte des pays de l’Afrique du Nord où le Sahara occidental apparaît distinct et séparé du Maroc, comme il l’est dans les cartes internationales. De plus et pour des raisons de sécurité, le département des AE déconseille tout déplacement vers les zones du Sahara occidental à moins de 30 km au nord-ouest du mur de sable et les zones du Sahara occidental au sud-est du mur, ajoute-t-on.
Le message du gouvernement britannique constitue une « réponse dure » à une campagne de propagande menée par le Maroc récemment concernant « une reconnaissance imminente par Londres de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental et son intention d’ouvrir un consulat dans les territoires sahraouis occupés ».
Une propagande relayée par des analystes mercenaires en Europe qui font croire que la folle décision de Trump de reconnaître la prétendue « souveraineté » du Maroc sur le Sahara occidental va changer la donne , alors que cette décision ne sera pas valide par le président Biden ni par le Congrès américain, les USA appelant a chaque fois à la mise en œuvre du processus de paix au Sahara occidental .
Après la rupture des relations diplomatiques décidée par l’Algérie et ses implications, c’est le désespoir à Rabat où l’on singe le nouvel allié sioniste en faisant dans la fuite en avant.
M. Bendib